Infos
Accueil » Culture » Exposition à la galerie d’art du cabinet du P/APC d’Oran: L’hyperréalisme à l’oeuvre

Exposition à la galerie d’art du cabinet du P/APC d’Oran: L’hyperréalisme à l’oeuvre

 Les festivités marquant les manifestations du 11 décembre 1960 ont été réussies dans la commune d’Oran. La galerie d’Art du Boulevard de la Soummam appartenant au cabinet du P/APC d’Oran a abrité de somptueux rendez-vous, à savoir, la dédicace du livre intitulé «Essaber Y Nal» de M. Bouziane Benachour actuel directeur du journal arabophone « El Djoumhouria », ainsi que l’inauguration de l’exposition intitulée «Couleurs et lumières d’Algérie» du 11 au 19 décembre de l’éminent artiste peintre M. Mohamed Bachir Bouchriha. Le P/APC d’Oran M. Nour-Eddine Boukhatem étant un artiste, ancien directeur du théâtre national de l’Ouest algérien et chef d’orchestre des ténors de la musique oranaise les maîtres Ahmed Wahby et Blaoui Houari nous déclare: «la carrière de Bachir Bouchriha, entamée une dizaine d’années après son entrée à l’école des beaux – arts de Constantine compte aujourd’hui 50 années d’expositions individuelles et collectives. Et c’est la première fois qu’il dévoile son immense talent avec ses travaux ici à Oran avec 25 toiles qui nous ferons voyager à travers les différentes contrées et paysages de notre pays et de son patrimoine.
La sensibilité née de cette proximité avec le sujet de l’œuvre a naturellement évolué et fait qu’actuellement depuis quelques années, Bachir s’est découvert une attraction pour l’hyperréalisme. « Couleurs et lumières d’Algérie », 25 toiles qui invitent à un voyage serein, loin du tumulte quotidien…. ».
Enfant de la vieille ville de Constantine, l’artiste peintre Bouchriha Bachir est dès 1958 un élève des beaux – arts de sa ville natale puis celle d’Alger. Oute un passage par l’institut national des sciences géodésiques d’Arzew en 1971, il est membre actif de l’UNAC dès 1967 et consultant au musée national Cirta depuis 1999. Il a participé à plusieurs expositions en Algérie et à l’étranger.
Bachir Bouchriha puise son inspiration des œuvres de grands artistes impressionnistes du 19ème siècle tels que, Edouard Manet, Alfred Sisley, Pierre-Auguste Renoir, Paul Césanne, Vincent Van Gogh ou Claude Monet pour lesquels la lumière, l’ombre et la couleur étaient un moyen de retranscrire leurs perceptions et leurs visions intérieures. A travers la présente exposition, il nous entraine vers un autre courant artistique apparu aux Etats – Unis d’Amérique vers la fin des années 70 : l’hyperréalisme. Les peintures hyperréalistes sont minutieusement détaillées pour créer l’illusion d’une réalité non – vue dans la photo d’origine. Les travaux de Bachir Bouchriha offrent d’abord un spectacle de couleurs plutôt qu’une mise en forme, pour ensuite se dévoiler à celui qui aura pris le temps d’y regarder de plus près. La couleur devient ainsi le moyen de son langage. Il crée une certaine harmonie visuelle qui correspond à l’émotion qu’il ressentau moment où il commence une œuvre. La photographie est un élément esentiel de son travail. Il prend des vues de quartiers, de rues, de monuments, de scènes de la vie quotidienne de l’Algérie profonde, de vues panoramiques, auxquelles il rajoute des ombres, des lumières et des couleurs afin d’apporter une beauté analogue à celle de la peinture traditionnelle. Ces peintures sont minutieusement détaillées avec une structuration complexe de la surface pinte, qui crée l’illusion d’une réalité non – vue dans la photo d’origine. M. Bachir Bouchriha conclut: « Rien ne s’obtient sans peine ».

À propos N.Benaouda

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*