Infos
Accueil » Économie » Benmessaoud répond aux interrogations des députés Hammam Righa: bientôt destination de choix du tourisme thermal

Benmessaoud répond aux interrogations des députés Hammam Righa: bientôt destination de choix du tourisme thermal

Un partenariat sera conclu incessamment avec le ministère des Affaires religieuses et des wakfs pour mettre en place des mécanismes dans le cadre du soutien au tourisme spirituel et faire de la zaouïa Tidjania l’un des pôles nationaux en la matière ». Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, a tenté, jeudi dernier au niveau de la chambre basse de lever certaines ambiguïtés qui persistent dans son secteur surtout en ce qui concerne le volet investissement et les «casses-têtes» chinois. Selon Benmessaoud, il est impératif d’aller vers la nécessité d’accompagner les investisseurs dans la réalisation des projets touristiques diversifiés entre autres les 600 déjà inscrits dans l’agenda de ce portefeuille et dans les différentes régions du pays, notamment, les projets qui selon son intervention donneront une forte impulsion à l’activité thermale ainsi qu’aux tourismes culturels. Lors de son passage au niveau de l’institution de Bouchareb l’intervenant a répondu à deux questions posées par deux députés, lors d’une séance plénière, consacrée aux questions orales respectivement sur la réalisation du projet de hammam de Sidi Bounedjma, l’accélération de l’aménagement de Hammam Righa (wilaya d’Ain Defla), ainsi que sur la réhabilitation des différents sites culturels, et historiques dans la wilaya de Lagouat. Le ministre a qualifié « la réalisation des projets touristiques thermaux » d’importants, au vu des ressources thermales dont disposent l’Algérie, au nombre de 282, en sus de 35 projets touristiques thermaux en cours de réalisation. Par rapport au retard mis et les entraves à l’origine de la non-concrétisation du projet de réalisation du Hammam Sidi Bounedjma à Ain Defla, depuis son lancement en 2016, AEK Benmessaoud a relevé le manque du financement, affirmant que son secteur avait contribué à résoudre cette affaire, en 2016, tout en coordonnant les efforts avec le ministère des Finances et le Crédit populaire algérien (CPA), d’autant plus qu’il avait été convenu d’accompagner l’investisseur, en lui accordant un prêt s’élevant à 108 millions de DA pour le parachèvement des travaux du pavillon des soins. ll sera également procédé au parachèvement du projet de réalisation de l’hôtel au sein du même hammam, qui dispose de 230 lits, a fait savoir le ministre avant de mettre en relief la richesse touristique dont recèle la région d’Ain Defla, ce qui l’érigera en une  » zone touristique par excellence ». Concernant l’aménagement de la station thermale Hammam Righa, hier,un endroit très prisé par les curistes nationaux qui affluent de tout bord dans la wilaya de Ain Défla qui était un vrai ventre mou des terroristes, le ministre a souligné que « des mesures strictes ont été prises en vue d’achever cette opération en 2019 ». Evoquant les différents sites touristiques dont recèle la wilaya de Laghouat, le premier responsable du secteur a indiqué que le Schéma directeur d’aménagement touristique 2030 a classé cette wilaya « parmi les pôles touristiques par excellence ». Après avoir précisé que « tous les atouts touristiques disponibles dans cette région ont été définis et qu’un programme d’action pour leur valorisation et exploitation a été élaboré », M. Benmessaoud a rappelé que cette wilaya avait bénéficié de 17 projets touristiques d’une capacité de 1850 lits, outre la définition des zones d’extension touristique à Ain Madhi, Aflou et la ville de Laghouat. La région de Laghouat jeté dans les oubliettes et non prise en charge par les différents ministres qui se sont succédés, recèle, selon ses propos, des « sites touristiques importants dont des monuments culturels et religieux », a-t-il dit, citant « la zaouïa Tidjania à Ain Madhi qui accueille des touristes de l’intérieur et de l’extérieur du pays ». Un partenariat sera conclu avec le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs pour mettre en place des mécanismes dans le cadre du soutien au tourisme spirituel et faire de la zaouïa Tidjania l’un des pôles nationaux en la matière », annonce l’orateur dans cette plénière. , poursuit-il, la direction du tourisme et de l’artisanat de Laghouat a obtenu l’accord de principe du ministère des Finances pour bénéficier d’une enveloppe financière de 15 millions DA en vue de classer les sites touristiques des localités, Almanda et Tazorna dans les communes de Sidi Makhlouf et El Ghicha, outre l’élaboration d’un plan d’aménagement touristique à ces sites en attendant l’extension de cette opération à d’autres sites.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*