Accueil » Sport » Il quitte le MCO après ses divergences avec Baba Ouasti: ‘’Désolé, mais je ne mange pas de ce pain-là’’

Il quitte le MCO après ses divergences avec Baba Ouasti: ‘’Désolé, mais je ne mange pas de ce pain-là’’

Le manager général du Mouloudia d’Oran, Zoubir Ouasti, a officiellement quitté son poste. L’information qui a circulé au mode conditionnel parmi les supporters présents lors de la marche de mardi après-midi s’est, en effet, confirmée. Interpellé à ce propos, le principal intéressé n’a pas hésité à dévoiler un argumentaire des plus logiques. ‘’Ce qui m’a poussé à quitter mon poste, c’est le fait que le président ait voulu me dissocier de l’opération de recrutement hivernale. Il m’a envoyé par le biais d’un de ses proches un message m’exhortant à me tenir à carreau et à ne pas me mêler de la vente et de l’achat des joueurs. Ce n’est pas normal ! Il est le président de l’équipe et bien évidemment il a le droit de recruter qui il veut. Mais, de mon côté, j’ai mes principes et mes propres convictions. Je ne vais tout de même pas accepter de percevoir un salaire en me taisant. J’aurai pu le faire, mais c’est contraire à mes principes. C’est pour cela que je me retire. Loin de moi l’idée d’entrer en polémique avec le président Baba. Seulement, je ne peux pas cautionner ce mode de gestion’’ nous confiait hier un Zoubir Ouasti également marqué par le peu de soutien de sa direction lorsqu’il a été convoqué par la commission de discipline de la ligue de Football Professionnel pour l’auditionner après ses propos sur le corps arbitral.
‘’Franchement, j’ai été grandement déçu. Personne de la direction n’a cherché après moi, m’a soutenu ou m’a accompagné. Rien ! Je me suis retrouvé tout seul ! Pourtant, lorsque j’ai parlé après la défaite du NAHD, je l’ai fait pour défendre les intérêts de l’équipe, pas les miens’’ dira encore l’ancien défenseur central des Rouge et Blanc. Soulignons que l’équipe drivée par Omar Belatoui a quitté hier son Q.G oranais pour rallier la ville de Mostaganem où elle séjournera pendant dix jours en stage bloqué en perspective de la deuxième partie de saison. Les frais du stage sont, comme de coutume, assurés par la direction de la jeunesse et des sports sous l’égide de la wilaya d’Oran.

À propos Seïf-Eddine R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*