Accueil » Santé » Rencontre sur l’oncologie à Alger: Pour une bouée de sauvetage

Rencontre sur l’oncologie à Alger: Pour une bouée de sauvetage

Le chef de service d’hématologie à l’EHU d’Oran, Pr. Mohamed Bekadja, a affirmé lors de la clôture de cette rencontre qui s’est tenue à l’hôtel Sheraton à Alger que ce type du cancer « est différent des autres types, en raison de sa prolifération à travers tout le corps, notamment ses organes irrigués par le sang ». Le Pr. Kamel Bouzid annonce en grandes pompes l’arrivée sur le marché national de médicaments innovants, début 2019. Les patients qui suivent leur traitement au sein des hôpitaux et des centres de lutte contre le cancer, bénéficieront de ces médicaments et ce, en raison de  » leur coût élevé et du non remboursement par les Caisses de sécurité sociale ». Le ministère de la Santé avait enregistré, depuis neuf mois, des médicaments qui devront entrer au marché national, début 2019, a précisé Pr. Bouzid, en marge du 2ème Congrès en oncologie médicale de deux jours. Il a en outre rappelé les trois rencontres entre la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) et les spécialistes, en vue de l’acquisition de ces médicaments innovants destinés au traitement et qui  » ont prouvé leur efficacité dans les pays qui les ont utilisés », a-t-il insisté. Les patients qui suivent leur traitement au sein des hôpitaux et des centres de lutte contre le cancer, bénéficieront de ces médicaments et ce, en raison de  » leur coût élevé et du non remboursement par les Caisses de sécurité sociale ». Ces nouveaux médicaments contribueront, a-t-il ajouté, à  » améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de cancer, qualitativement et quantitativement, sans qu’ils ne séjournent à l’hôpital ». Pour sa part, le chef de service de la pharmacie au CHU de Mustapha Bacha d’Alger, Pr. Mansouria Nebchi, a évoqué le rôle du pharmacien des hôpitaux, le qualifiant « de maillon très important, en matière de préparation de la solution entrant dans la composition du traitement chimique « . A cet égard, elle a fait état de la création d’une unité qui se chargera de cette mission au niveau des hôpitaux spécialisés dans le cas du cancer. Elle a affirmé, à ce propos, qu’auparavant, le pharmacien n’avait jamais été associé à la préparation de la solution entrant dans la composition de ce traitement, en raison de l’effectif réduit de cette profession au niveau des hôpitaux, et qui a été récemment renforcé, précisant que la préparation de ce traitement « requiert la prise en considération du occasion. Elle a annoncé, par la même occasion, la création, durant l’année universitaire 2018/2019, d’une nouvelle spécialité dans les facultés de médecine, à savoir « la pharmacie des hôpitaux ». Ce type de cancer qui représente 10% des cancers répandus en Algérie, est pris en charge par plusieurs spécialistes.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*