Accueil » Régions » Front El-Moustakbal à Béjaia: Démission collective des militants

Front El-Moustakbal à Béjaia: Démission collective des militants

Les militants de la fédération de Béjaia du parti «Front El-Moustakbal» viennent de démissionner collectivement de cette formation politique. En effet, les militants de ce parti dont tous les élus, les membres du conseil national et les congressistes de la wilaya de Béjaia claquent la porte du parti de Abdelzaiz Bélaid, et ce, suite à la «falsification des statuts». Selon Khaled Tazaghart, député de ce parti à l’assemblée nationale, «les statuts du font El Moustakbel sont falsifiés et ce, contrairement aux résolutions du 2e Congrès qui portent sur l’appellation du Parti en Tamazight et le respect du caractère officielle de la langue Tamazight». Tazaghart a interpellé les instances du parti sur «falsification que j’ai montrée à tous les coordinateurs de wilaya présents, lors de la dernière réunion, ainsi que le président du parti et les membres du bureau national, malheureusement personne…je dis bien personne n’a bougé le petit doigt pour dénoncer cette grave dérive ». Rappelons l’appellation du parti en langue Amazigh et l’introduction dans les statuts des résolutions du Congrès de la Soummam comme référence ont fait l’objet de chauds débats lors du dernier Congrès de cette jeune formation politique. Les congressistes ont adopté à l’unanimité cette résolution sur la langue Amazigh, mais qui n’est pas portée finalement dans les nouveaux statuts déposés au ministère de l’Intérieur et des collectivités locales. Cette démission collective des militants de Béjaia dont élus, constitue un coup dur pour ce parti dont président prendra part aux présidentielles de 2019. Il convient de rappeler que ces militants étaient structurés au sein du Forum socialiste pour la liberté et la démocratie (FSLD), au lendemain de leurs dissidences du Front des Forces Socialistes (FFS). A cette époque, les militants de ce forum, après négociations, le Dr Abdelaziz Belaïd, président du Front El Moustakbal (FM), a «accepté les revendications du Forum Socialiste». «Le premier responsable du FM a accepté d’intégrer dans son programme national l’institutionnalisation de tamazight comme langue nationale et officielle, officialisation du nouvel an amazigh, Yennayer, et son intégration dans le calendrier des fêtes nationales chômées et payées et l’application de la loi du Chahid et du moudjahid, la reconnaissance du statut du Chahid aux militants de la liberté et de la démocratie», nous dira un militant, de Béjaia, démissionnaire du Front El Moustakbal. La formation de M.Belaid a accepté aussi «d’intégrer aussi comme revendication la reconnaissance de statut de victimes de la répression du 8 Mai 1945 et statut de moudjahid pour tous ceux qui ont milité pour la satisfaction des revendications légitimes des jeunes algériens, rappelés sous les drapeaux et les rappelés de l’ANP pour la période 1995-1999», nous rappel notre interlocuteur. Le forum socialiste, (dissidents du FFS), compte le député Khaled Tazaghart, des élus à l’APW de Béjaia et aux APC. Le Forum socialiste pour la liberté et la démocratie (FSLD) a été créé par les dissidents du Fronts des Forces Socialistes (FFS) pour «poursuivre les idéaux et le combat du FFS historique en le définissant comme «espace organisationnel où tous les militants déçus par la ligne et les nouvelles orientations de la direction du parti (FFS) puissent se retrouver».

À propos Hocine Smaâli

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*