Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Un non-sens, cette interdiction!

Pôle & Mic: Un non-sens, cette interdiction!

Selon la presse électronique et les publications sur les réseaux sociaux, le wali de Sidi Bel-Abbès vient d’interdire la vente de l’alcool dans la localité. Beaucoup ont applaudi le geste et certains ont carrément critiqué l’acte. La raison de cette interdiction reste inconnue d’autant qu’il n’y a pas eu de meurtre ou autres qui auraient été à l’origine de troubles ou de menaces de la sécurité de l’Etat. Pour certains, cette décision viserait à « plaire » aux islamistes à l’approche des présidentielles. D’autres laissent croire que cette interdiction serait la réaction au comportement des consommateurs d’alcool de la localité. Mais en réalité, cette interdiction ne va rien régler puisqu’il y aura de la vente illicite et une prolifération de la vente de drogue et psychotropes. Il ne faut que voir les exemples des autres wilayas qui ont interdit la vente de l’alcool bien avant Sidi Bel-Abbès. La prohibition aux Etats Unis a fait des ravages et tout le monde connaît ses conséquences. Il y a aura beaucoup d’argent qui vont circuler dans la vente illicite de l’alcool et surtout des autres drogues. Un argent hors circuit. L’absence de joie « motive » les jeunes à la consommation de drogue ou d’alcool pour « oublier ». Et pourtant, les violeurs d’enfant ou ceux qui tuent leurs sœurs ou frères ou proches n’étaient pas sous l’effet de l’alcool. Beaucoup étaient sous l’effet de la drogue ou de la consommation de psychotropes ou de kif. La meilleure façon de lutter contre l’alcool, c’est de sensibiliser les jeunes et les vieux contre les méfaits de l’alcool et non pas son interdiction. L’Iran nous a précédé dans l’interdiction comme, d’ailleurs, la Libye et on connaît les dessous de la vente illicite. Déjà, comment peut-on penser à promouvoir le tourisme et attirer les touristes occidentaux avec cette interdiction, il faut oser le dire. Cette interdiction est un non-sens et cela au moment où des pays légalisent la consommation à de petites quantités de drogue pour éviter l’illicite et le trafic de drogue.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*