Infos
Accueil » Économie » L’Algérie à la Fidak de Dakar 2016: 40 entreprises algériennes à la foire internationale de Dakar

L’Algérie à la Fidak de Dakar 2016: 40 entreprises algériennes à la foire internationale de Dakar

A l’entrée du pavillon vert, les couleurs vertes et blanches se dressent en étendard. Le stand de l’Algérie, 600 m2, est l’un des meilleurs en termes d’aménagement. Avec quarante entreprises présentes à la Fidak, l’Algérie offre la particularité d’une exposition professionnelle dédiée notamment au Plan Sénégal émergent. Cette participation reste axée sur la promotion du Plan Sénégal émergent .Cela signifie que le Sénégal a décidé d’adopter un nouveau modèle de développement pour accélérer sa marche vers l’émergence. Cette stratégie, dénommée Plan Sénégal Émergent (PSE), constitue le référentiel de la politique économique et sociale sur le moyen et le long termes dans ce pays voisin. A travers ce type de manifestations, l’Etat du Sénégal ambitionne favoriser une croissance économique à fort impact sur le développement humain. A la 25ème édition du  FIDAK, la fierté algérienne ne s’affiche pas seulement à travers cette manière de brandir ostensiblement l’étendard national. Elle est également dans l’évocation de la mise en place de la première Foire internationale de Dakar, il y a de cela une quarantaine d’année. Pour rappel, c’est l’Algérie qui  a formé les premiers cadres sénégalais qui ont monté le premier Centre International du Commerce Extérieur du Sénégal. En cette occasion de 2016,  l’Algérie présente une exposition particulièrement professionnelle. Les exposants algériens, notamment les privés en nombre important viennent de secteurs très diversifiés. Le secteur de l’agroalimentaire, celui de la mécanisation agricole, celui de l’énergie et de l’électroménager pour une offre adaptée aux besoins du Sénégal. Du 23 novembre au 06 décembre 2016, les Algériens présents au FIDAK cherchent, à travers les contacts sur place, à partager leur expertise et leurs infrastructures industrielles avec des partenaires sénégalais. Rechercher des partenaires sénégalais, c’est afficher une volonté d’intensifier les relations commerciales. Ces relations entre l’Algérie et le Sénégal n’excédent pas le 1 million de dollars par an. Ce qui est très faible. C’est un constat qui ne reflète pas les disponibilités et les capacités entre les deux pays. Les entreprises algériennes et l’Etat algérien sont dans l’optique d’un partenariat gagnant-gagnant avec le Sénégal. Redonner un nouvel élan au de partenariat entre les  deux pays, c’est aussi une orientation politique conforme aux résolutions  du Forum Economique Africain  qui se tient à Alger ces jours-ci. En même temps que la Fidak, c’est le point de départ de futures collaborations qu’il faut mûrir et accentuer entre les entreprises des deux pays. L’Afrique une alternative qu’il faut exploiter et les entreprises algériennes disposent de l’expertise productive et sont en mesure de conquérir une part du marché.Son excellence Mr l’Ambassadeur d’Algérie à Dakar est venu , hier samedi, rendre visite aux exposants algériens au pavillon vert. Monsieur Boualem Hacene, accompagné de l’attaché commercial de l’Ambassade, a affiché sa volonté d’accompagner tous les projets de partenariat venant d’entreprises algériennes. Dans ce contexte, les sociétés algériennes, confiantes de la qualité de leurs produits,  sont présentes dans la perspective de placer le made in Algéria  en Afrique.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*