Accueil » Oran » Alors que les créances empêchent la SONLEGAZ de prendre son envol: Le PDG va pour une restructuration de la société

Alors que les créances empêchent la SONLEGAZ de prendre son envol: Le PDG va pour une restructuration de la société

L’heure est à la restructuration chez la SONELGAZ, la deuxième plus grande compagnie en Algérie, a indiqué son président général, M. Arkab Mohamed qui s’est réuni, le mercredi matin au niveau de la salle des conférences de la grande Mosquée « Ibn Badis », avec les cadres et les travailleurs de La RDO. La rencontre ayant réuni le président directeur général de la SONELGAZ avec l’ensemble des employés de la Région de Distribution de l’Ouest était riche en enseignements, tant que les intervenants, à l’image de M. Achour Telli, le secrétaire général de la fédération nationale des travailleurs n’avaient pas manqué d’émettre des critiques à l’égard, aussi bien des cadres que les travailleurs. L’événement était, également une occasion pour dresser un bilan et mettre le holà pour permettre à cette société de sortir de sa coquille et voir large. En outre, plusieurs messages ont été adressés ouvertement à l’intention des employés, et ce, pour mettre les points sur les « i » concernant notamment l’avenir et le plan de développement de cette société qui se porte vers l’investissement. A cet effet, le président directeur de la SONELGAZ, lors d’un bref entretien avec la presse locale, a revu brièvement les futures lignes droites de la société dont il est à sa tête. Insistant sur la nécessité de revoir la stratégie et surtout restructurer la société, M. Arkab affirme que dorénavant son cheval de bataille sera la formation des ressources humaines, l’édification d’un nouveau mode d’opération et la nécessité d’aller vers de meilleures prestations pour accompagner aussi bien le client ordinaire que les entreprises productives. M. Arkab s’est targué des accomplissements réalisés à travers le territoire national qui ont permis la production de plus de 19 mille Méga Watt. Dans le même contexte, le président a évoqué le saut qualitatif et quantitatif réalisé grâce aux deux stations de productions implantées à Cap Djenet et Aïn Ernet dont le procédé de production a connu une véritable révolution en matière d’utilisation de technologie de pointe. La SONELGAZ a, également, réussi plusieurs défis, affirme son directeur général qui n’a pas manqué de rappeler les performances réalisées en matière de développement du réseau d’électricité et du gaz dans le pays. En effet, 43 000 km de ligne haute tension ont été réalisées alors que 54 nouveaux transformateurs sont opérationnels. Dans le même sillage, le PDG de la SONELGAZ a mis l’accent sur un aspect fortement critiqué, à savoir l’accueil des clients. Un paramètre, qui revêt selon ses dires une importance capitale, même si la SONELGAZ, profite de l’exclusivité, estime-il, mais la manière de traiter avec les clients demeure importante d’où il est conseillé de faciliter la tâche aux clients. M. Arkab a insisté sur le fait de sensibiliser le client pour une consommation optimale, laquelle sera bénéfique pour l’abonné et la société. Ceci dit, les créances restent le point noir dans la relation entre la société et les clients qui pourtant bénéficient d’une prestation dont le prix équivalent n’est pas exorbitant comme il est dans les pays voisins. Enfin, en chiffre la RDO compte 2 711 729 abonnés en électricité et 1 425 172 abonnés en gaz. Le problème qui persiste et qui empêche la société nationale de prendre son envol étant donné que seule la région ouest accuse une créance de 25 milliards de dinars. Au niveau national, les créances de la SONELGAZ auprès de sa clientèle sont estimées à 60 milliards de dinars.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*