Infos
Accueil » Régions » Tribunal criminel de Relizane: Les deux chefs de Cour ont réuni toutes les conditions

Tribunal criminel de Relizane: Les deux chefs de Cour ont réuni toutes les conditions

Suite à l’ordonnance numéro 18/83 rendue publique le 03/10/2018 par Madame Kheira Berriah, Présidente de la Cour de justice de Relizane, la 3ème session ordinaire criminelle s’ouvrira ce dimanche 4 novembre. Toutes les dispositions jugées nécessaires ont été prises par Messieurs Mohamed Nabout, Procureur général et Kheira Berriah, Présidente de la même Cour et ce, à l’image des moyens matériels et humains qui ont été mobilisés pour que la session se déroule dans des conditions normales pour toutes les parties, comme ce fut le cas pour les précédentes. Pour cette troisième session de l’année en cours, les accusés seront jugés pour leur implication dans des affaires criminelles liées, entre autres, à des vols, des meurtres, des tentatives d’homicide, au terrorisme ou encore la constitution de groupes de malfaiteurs. Cette 3ème session criminelle de l’exercice en cours sera ouverte, donc le 4 novembre et elle ne prendra fin qu’après épuisement de toutes les affaires inscrites à l’ordre du jour et dont le nombre s’élève à 80. Parmi ces affaires, figurent 25 dossiers liés aux mœurs à l’exemple du viol, attentat à la pudeur sur mineur et tentative d’attentat à la pudeur sur mineur, 17 autres affaires ayant trait aux biens tels que la constitution d’associations de malfaiteurs, vol qualifié, dissimulation d’objets volés et incendie volontaire. Messieurs les magistrats désignés pour cette session statueront également sur 12 affaires d’atteinte aux personnes dont un homicide volontaire et une tentative d’homicide volontaire avec sévices corporel au côté de 15 autres affaires liées aux demandes formulées par des détenus comme la restitution d’objets saisis et autres. La même session traitera aussi 03 dossiers relatifs à des crimes de faux usage de faux sur documents officiels et imitation de cachet. Les affaires de terrorisme sont au nombre de 02 ainsi que 06 autres affaires de détention, distribution et vente de produits anesthésiants dans le cadre d’un groupe criminel organisé. Le tribunal criminel a connu, il faut le dire, une véritable réforme qui s’inscrit dans l’esprit de la nouvelle constitution pour ne citer que le principe du double degré de juridiction en matière criminelle, car avant, le jugement rendu par le tribunal criminel n’était susceptible que de pourvoi en cassation devant la Cour suprême qui ne pourra être fondée qu’en droit conformément à l’article 500 du code de procédure pénale. Aujourd’hui, le justiciable dispose de cette possibilité de voir son procès traiter également en 2ème degré. De ce fait, il s’agit là d’un grand progrès dans la réforme de la justice et la promotion des Droits de l’Homme, voire une révolution dans le secteur, le tribunal est également renforcé par des membres du jury qui sont des représentants de la population. Reste à rappeler que la Cour de justice de Relizane et ses juridictions en l’occurrence les tribunaux ont connu ces derniers temps une amélioration remarquable, constatent les observateurs, sur le plan de la prestation de service ainsi que l’entretien des infrastructures en introduisant des actions d’embellissement dans le cadre de la préservation de l’environnement d’une manière générale.

À propos Abed Zeggai

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*