Infos
Accueil » Chronique » Point de Vue: Khashokdji: le crime de trop…

Point de Vue: Khashokdji: le crime de trop…

Oui effectivement, l’assassinat du journaliste saoudien Jamel Khashokdji, dans des circonstances non encore élucidées, constitue, en lui-même, un affront à la corporation de la presse de par le monde, encore plus à toute l’humanité…Ce n’est pas ce crime crapuleux, dont l’acte dépassant tout l’entendement, qui est seul, fortement condamnable, mais pis encore, la façon dont cette -soi-disant – humanité en avait traité cette tragédie. Par humanité, je voudrais dire la classe politique qui gère le monde. Les décideurs de ce globe terrestre, qui y regardent en chaque crime pareil une occasion, afin d’exercer des pressions, faire du chantage et extorquer plus d’argent du criminel au lieu de laisser la justice – internationale- faire son travail, afin de condamner et châtier le coupable… A quoi servirait donc, un TPI, si ce n’est pas pour frapper fort, selon les lois pénales internationales, afin de rappeler à l’ordre ces gouvernements fantoches, aux comportements imprévus et extravagants. Les pays commentant ce genre de crimes et s’ils sont riches, misent surtout sur leurs richesses et leurs largesses, afin « d’acheter » leur innocence et échapper au châtiment. Choses logiques, dans un monde, où tout et je dis bien tout, se vend et s’achète par l’argent y compris les dignités humaines. Et, je tiens à le rappeler explicitement, que tout ce que l’on désigne par : Droit international, Droits de l’Homme et toutes ces Institutions mondiales, que l’on désigne par Conseil de sécurité , ONU and Co , tout ça, c’est du bluff. Il n’y a qu’une seule chose qui est incontestablement vraie : le pouvoir de l’argent…voire de la finance. Apparemment, tout tourne autour d’un seul axe : l’argent et tout ce qui a trait à l’argent : or, pétrole, gaz, diamant. Etc. Le reste ce n’est que du trompe-l’oeil, servant à leurrer les populaces aveugles et candides du monde entier. Voilà, pourquoi l’affaire Khashokdji sera dans quelques jours, morte et enterrée avec son cadavre mutilé. Les auteurs du crime savent bien comment marchent les choses dans les rouages de la politique internationale. Ainsi, sont–ils prêts à rassasier toutes les cupidités, fermer toutes les bouches et couper toutes les langues. C’est la logique de notre fameuse « chkara » mais version internationale. Ce n’est pas pour rien que les peuples palestinien, irakien, syrien, yéménite et libyen souffrent sous le calvaire des guerres civiles, depuis des années, attendant désespéramment des solutions miraculeuses de la part de la communauté internationale. Alors, que ces instances dites internationales préfèrent jouer au « jeu de dame » en pensant à comment tirer profit pécuniaire de chaque situation.
alkaderdz62@yahoo.fr

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*