Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Bizarre, non !

Pôle & Mic: Bizarre, non !

Un scandale en cache un autre. Un scandale fait oublier un autre scandale. Un nouveau scandale étouffe un ancien scandale. Comme par enchantement ou un «pur» hasard, à l’approche de chaque présidentielle en Algérie, les scandales explosent et vont jusqu’à «secouer» même l’Etat. On fait sortir les «gros» scandales à l’approche des présidentielles où le but n’est autre que d’affaiblir un clan politique. Cependant, cette fois-ci, les scandales sont venus un peu «tôt» avec la saisie des 700 kg de cocaïne au port d’Oran. Une saisie qui a chamboulé les calculs des uns et des autres sur les présidentielles et secoué les clans au pouvoir puisque «El boucher» était lié aux hommes du pouvoir. Une affaire qui a comme «dévoilé» tout ce que le monde savait, à savoir que la corruption avait gagné le sommet de la hiérarchie où 06 généraux sont sous mandat de dépôt. Du jamais vu ! C’est comme si l’on voulait montrer que la lutte contre la corruption a bel et bien commencé et elle toucherait, en premier lieu, les hauts responsables. Le ministre de la Justice avait déjà affirmé que la justice est libre et entendra quiconque. C’est comme une réponse à Hamel qui avait dénoncé la procédure de l’enquête en affirmant que celui qui veut combattre la corruption, devra avoir les mains propres et que son cabinet détient des dossiers de corruption. Aussitôt cette déclaration, il avait été mis à la «porte» et les grandes manœuvres de limogeage et de mise en retraite avaient commencé. Le citoyen ne sait plus où se donner de la tête avec tant de scandales. Pire, à cela s’est ajoutés les scandales politiques avec la très mauvaise «communication» de certains ministres. La dernière en date, la protestation «inédite» des députés contre leur président à l’APN. Du coup, on ne parle plus du cinquième mandat. Non, on ne parle plus de présidentielles ni du côté du pouvoir, ni du côté de l’opposition. Bizarre, non !

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*