Accueil » Chronique » Point de Vue: Préjudiciables cartels…

Point de Vue: Préjudiciables cartels…

Le fait qu’il ait des cartels économiques monopolisant les activités productives et de services du pays est, en elle-même, une chose nocive, sur les plans socioéconomiques et même politiques. L’histoire économique des pays qui nous ont précédés dans ce genre de situation et qui ont vécu des drames à épisodes et des luttes sans merci contre les tentatives de monopole des cartels et des trusts, est là pour en témoigner. Attention! Il ne faut pas qu’un groupe ou un consortium quelle que soit sa puissance, mette la main sur une ou des parties de l’activité économique du pays…Depuis le début du 20ème siècle aux USA, puis en Europe, la lutte des gouvernements était sans précédent, afin de réguler les monopoles menaçants et assurer le principe de la concurrence économique loyale. Comme nous l’avons toujours dit et répété à satiété par le biais de cette chronique, que le fléchissement de l’autorité de l’Etat avait pour conséquences néfastes, une cohorte de problèmes dont entre autres, une poignée de gars, disons des opérateurs économiques, des investisseurs, des industriels, des promoteurs immobiliers qui se seraient accaparés de l’Etat et de ses moyens de production. Cette situation s’est approfondie au point où l’on avait rien laissé aux «petits» entrepreneurs. Et si le problème persiste sur cette dangereuse cadence, il n’y aurait plus –peut-être- de PME-PMI dans le futur immédiat. Dire autrement: si l’Etat par le truchement des autorités concernées directement par ce cas, n’intervenait pas au moment opportun et avec l’efficacité attendue. Si, et bien si le pouvoir de la «Chkara’ persistait avec ce système déplorable, les choses iraient prendre une tournure grave. C’est-à-dire plus grave, par rapport à ce qu’elle est actuellement. Nos gens fortunés font de la politique et influencent indirectement le cours des événements dans le pays, moyennant fortune démesurée. Le rôle d’un opérateur économique, c’est de participer à l’essor de l’économie nationale, à créer des postes d’emploi et ne pas faire de la politique. Ce rôle consiste plutôt à étaler sur le marché un produit –made in Algéria- fabriqué selon les normes les plus parfaites possibles et pouvant concurrencer un produit importé de l’étranger. S’il est un promoteur immobilier, il est plutôt appelé à construire des immeubles et des logements pour les citoyens, selon les normes et sans laisser de traces de tricherie. Qu’il laisse la politique aux gens de la politique. S’il veut faire partie de ce cercle de décision, qu’il se postule pour en devenir un élu dans une de ces institutions élues du pays. Ainsi, il fera la politique publiquement sur l’agora.
alkaderdz62@yahoo.fr

À propos B.Abdelkader

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*