Accueil » Régions » Concours Rabah Aissat à Tizi-Ouzou: Azemour-Oumeriem, sacré village le plus propre de la wilaya

Concours Rabah Aissat à Tizi-Ouzou: Azemour-Oumeriem, sacré village le plus propre de la wilaya

Sans grande surprise, le village Azemour-Oumeriem, dans la commune de Tirmitine (10 km Sud-Ouest de Tizi-Ouzou), a remporté le premier prix du concours Rabah Aissat du village le plus propre, organisé par l’assemblée populaire de wilaya (APW) et ce, sur un total de 103 candidats. Les résultats des dix lauréats de cette compétition écologique ont été annoncés hier dimanche, lors d’une cérémonie abritée par le théâtre Kateb Yacine, en présence des comités de village participant à cette 6ème édition de ce concours et des autorités locales. A la réception du prix attribué à ce village, Moufredj Madjid, membre du comité Tidukla Azemour-Oumeriem, a observé que cette consécration est le fruit d’un dur travail, de beaucoup d’efforts de toute la communauté villageoise pour protéger l’environnement et se lancer dans une démarche écologique. Neuf autres villages ont été primés à l’occasion de l’édition 2018 de ce concours qui a porté à 10 le nombre des lauréats au lieu de 8 lors de l’édition 2017. Il s’agit du village d’Ait Saïd, (commune de Bouzguène), Chbaba (commune de Bounouh), Megdoul (commune de Tirmitine), Tissegouine (commune de Boudjima), Ait amar (commune d’Ait Bouadou), Ichivane, (commune Abi Youcef), Bouyaghzar, (commune de Frikat), Ait Aissa Ouyahia, (commune d’illilten) et Timekhdoud et (commune d’Ait Bouadou). Les lauréats de ce concours qui porte le nom d’un président d’APW assassiné par des terroristes le 13 octobre 2016, recevront chacun une récompense financière, selon leur ordre de classement, allant de 09 millions de dinars à 02 millions $ selon le classement du premier au deux derniers classement, dont une partie devra « être consacrée à un projet environnemental » tel que stipulé dans le règlement intérieur dudit concours. Ce concours lancé en 2006 puis interrompu pour être relancé en 2012, a créé une dynamique citoyenne autour de la protection de l’environnement tout en consolidant l’esprit solidaire et organisationnel traditionnellement ancré au sein des communautés villageoises de la région », a souligné Youcef Aouchiche, président de l’APW, lors de son allocution d’ouverture de la cérémonie, ajoutant que ce concours participe également au renforcement du lien social et l’adhésion citoyenne à l’éducation à l’environnement. Pour sa part, le wali Abdehakim Chater a souligné l’importance de ce concours pour « protéger les sites touristiques menacés par des décharges non contrôlées, des détritus qui jonchent les accotements, les oueds et les forêts, relevant que la dégradation et l’aggravation de la situation des espaces sur le plan environnemental est essentiellement le fait de l’homme qui doit faire preuve de civisme et se préoccuper de la protection de son milieu ».
Il a rappelé que les pouvoirs publics ont mis à la disposition de la wilaya de Tizi-Ouzou des moyens appréciables pour la résorption du problème lié à l’environnement qui préoccupe tout le pays. Toutefois, a-t-il déploré, le problème de l’environnement dans la wilaya n’est pas encore résolu, observant que « d’autres solutions devront être dégagées et les moyens disponibles redéployés afin de relever les défis ».

À propos M. Aswel

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*