Accueil » Sport » La JSK tenue en échec à domicile par l’OM: Un nul et des enseignements

La JSK tenue en échec à domicile par l’OM: Un nul et des enseignements

La JS Kabylie, leader de la Ligue 1 Mobilis, a été accrochée chez elle avant-hier par l’Olympique Médéa (1 – 1) à l’occasion de la 9e journée. Annoncé comme une balade de santé pour les Canaris, le match face à l’OM a failli se transformer en cauchemar. Mais en dépit de cette contre-performance, les Lions du Djurdjura gardent leur invincibilité en cours depuis le début de la saison. Avant-hier, les jeunots de Dumas ont eu affaire à une équipe de Médéa qui a su tirer profit de l’inexpérience des camarades de Juba Oukaci pour repartir avec un point. Les coéquipiers de Benyoucef ont, certes, perdu deux points, cependant ils ont prouvé qu’ils ont du caractère en revenant au score après avoir été menés contre toute attente par les visiteurs. Le faux pas concédé, avant-hier, pourrait avoir des retombées positives sur les Lions qui devraient redescendre de leur nuage et se dire qu’il reste beaucoup de travail à faire. Le match face à l’O Médéa sera sans doute mis à profit par le coach Franck Dumas pour tirer des enseignements et rectifier le tir en prévision des prochaines sorties. Les camarades de Benaldjia doivent s’adapter à toutes les situations, ce qu’ils n’ont pas su faire avant-hier. Ayant eu affaire à une équipe qui a joué avec le bloc bas et qui opérait par des contres, les Kabyles ont prouvé d’énormes difficultés à percer le rideau défensif des Olympiens qui était bien en place. La stratégie mise en place par l’entraîneur, Said Hammouche, s’est avérée payante. Son équipe qui s’est comportée à la perfection en défense, aurait même pu prétendre à la victoire devant les Kabyles qui étaient désordonnés sur le rectangle vert, notamment les milieux de terrain étouffés par l’adversaire et les attaquants qui ont manqué de percussion dans les 18 m adverse. En effet, Uche et Fiston encore moins Benaldjia n’ont pas réussi à inquiéter la muraille adverse. D’ailleurs, même le but de l’égalisation a été l’œuvre du défenseur Amir Belaili qui a trompé d’un tir rageur des 30 m la vigilance du kepper olympien, Chiker. C’est dire qu’avant-hier, la bande à Dumas n’était pas non seulement dans son jour, mais elle a montré beaucoup de lacunes. Des maladresses offensives et défensives qu’il faudrait vite corriger afin de faire face à toutes les situations de jeu des prochains adversaires qui viendront à Tizi-Ouzou avec l’idée de défendre, à commencer par le match d’après-demain, mardi, face au DRB Tadjenanet. Un invité qui reste sur une défaite à domicile et qui fera tout pour se racheter. Franck Dumas qui n’a pas été avare en changement lors du match face à l’O Médéa, doit opter pour une attaque composée de joueurs ayant de la qualité sur le plan technique, vivace et qui ont une force de pénétration. C’est l’une des clés à même de déverrouiller les défenses les plus hermétiques.

À propos M.DEGUI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*