Accueil » Économie » Intervention de Ahmed Ouyahia devant les membres de l’OPEP: Pour la sauvegarde des droits des pays exportateurs de pétrole

Intervention de Ahmed Ouyahia devant les membres de l’OPEP: Pour la sauvegarde des droits des pays exportateurs de pétrole

Lors de la cérémonie d’hommage consacrée par les membres de l’OPEP au président de la République et qui se réunissent à Alger, le premier ministre Ahmed Ouyahia a tenu dans cette cérémonie tenue à l’issue de cette commission, à rendre hommage aux membres tout en plaidant en faveur de la sauvegarde des droits des pays exportateurs de pétrole. Il en profite pour faire un tour d’horizons sur les différentes étapes du parcours du président Bouteflika depuis 1973 qui selon lui a marqué de son empreinte les résultats du sommet des pays non alignés tenu à Alger et qui a, renchérit-il, introduit à l’agenda de ce Mouvement émancipateur, la question du développement économique des pays du sud comme complément indispensable à leurs indépendances restaurées. Ahmed Ouyahia rend hommage au parcours de Bouteflika alors ministre des affaires étrangères depuis 1974 passant par l’année 1997 où l’Algérie a défendu la souveraineté des pays. Ahmed Ouyahia rappelle aussi le sommet d’Iran dans un miment où les fluctuations du pétrole étaient au point rouge. Le premier ministre rappelle aussi la dynamique engagée depuis le président toutefois en direction des pays producteurs de pétrole pour la sauvegarde de leurs droits par lancer un appel aux hôtes pour la distinction qu’ils viennent de décerner au président de la République qui est selon lui un militant des plus actifs de la cause des pays du sud producteurs de matières premières et singulièrement poursuit-il de la défense des fronts des pays producteurs d’hydrocarbures. Ahmed Ouyahia a tenu notamment au cours de cette cérémonie à reconnaître que les prix des hydrocarbures connaissent toujours cycliquement de graves bouleversements aux conséquences financières, économiques et sociales très douloureuses pour les pays producteurs. Pour le premier ministre l’Algérie a pris une part active à la mobilisation solidaire des pays producteurs de pétrole membres et non membres de l’OPEP et se félicite, poursuit-il, devant nos hôtes de voir cette dynamique donner des résultats. En effet conclut-il, c’est cette dynamique suivie de près par le chef de l’État algérien qui a abouti à l’accord historique d’Alger du 28 septembre pour le redressement des prix du pétrole, un accord dont votre rencontre commémore le second anniversaire.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*