Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Corruption dans le foot, «hors jeu»!

Pôle & Mic: Corruption dans le foot, «hors jeu»!

L’enquête de la BBC sur la corruption qui gangrène les championnats nationaux de football semble ne pas «choquer» nos responsables du football. Et pourtant, les révélations de la BBC risquent de ternir l’image de notre football national et pourrait même «dévaloriser» notre football. Les «matchs arrangés» sont une réalité dans nos différents championnats sauf que dans la «réalité», personne n’en prend acte, car difficile d’avancer des preuves. Mais, cela les matchs arrangés à coups de millions est un secret de polichinelle et cela depuis le début des années 90. Chaque journaliste sportif connaît au moins une dizaine d’affaires de corruption dont y sont impliqués des dirigeants ou des arbitres sauf qu’aucun responsable ne veut aller ou n’a voulu aller dans le «fond» des choses en se contenant de répliquer que celui qui a des preuves n’a qu’à les remettre à la justice. Or, chez nous, la justice algérienne n’a pas d’expérience dans ce genre d’affaire où tout est «basé» sur le doute et la faveur du doute. On s’attendait à une réaction «tranchante» de la part de nos responsables sportifs après les révélations du BBC en annonçant au moins l’ouverture d’une enquête ou des mesures à prendre dans le cadre de la lutte contre la corruption dans le milieu sportif. Malheureusement, le ministre des sports n’a pas dérogé à la règle de ses prédécesseurs. Il n’a pas trouvé mieux que d’indiquer : «Nous connaissons le football algérien mieux que quiconque. Je ne prends pas en considération ce qui a été dit… il n’y a rien d’officiel», ajoutant qu’il «préfère ne pas aborder des sujets qu'[il] ne [connaît] pas». Et pourtant des pays occidentaux ont assumé leur responsabilité et infligé des sanctions sévères contre des corrupteurs à l’image de la France, l’Italie et la Belgique. Cela ne les a pas affaibli, au contraire cela a permis de valoriser leurs championnats. Or, chez nous, on ne veut pas aborder les affaires de corruption dans tous les secteurs jusqu’au jour où une «bombe» éclate. L’affaire de «Kamel El Bouchi» en est la preuve. Si la corruption a touché des secteurs que l’on considérait comme «immunisés» car étant stratégique, comment le secteur du sport peut s’en échapper. La logique est d’ouvrir une enquête judicaire où la justice peut faire appel à des experts sportifs et autres.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*