Accueil » Régions » Chlef, Université Hassiba Benbouali: Un renforcement significatif du capital scientifique et infrastructurel

Chlef, Université Hassiba Benbouali: Un renforcement significatif du capital scientifique et infrastructurel

Les responsables au niveau de l’université Hassiba Benbouali de Chlef n’ont ménagé aucun effort pour faire de l’université un univers où l’étudiant et l’étudiante se sentent vraiment bien pris en charge en tout point de vue, une université qui est désormais considérée parmi les plus performantes universités du pays en matière de recherches scientifiques et en matière de réalisations académiques qui se sont traduites sur le terrain par d’innombrables réalisations grâce, il faut le rappeler, au Dr Abbassi Abdallah qui s’est retroussé les manches depuis son installation au rectorat de l’université et à son administration, un homme qui a su améliorer les relations extérieures de l’université de par sa stratégie d’approche socio économique en collaboration avec les cadres de l’université et les autorités locales ainsi qu’avec l’encadrement pédagogique de ce prestigieux lieu du savoir qui a été évalué par la commission d’évaluation du ministère comme étant un leader des universités algériennes, une université qui a influé positivement sur les relations étudiants-professeurs –administration et sur celles avec le monde extérieur. Qui s’aventure du côté de l’université peut se rendre compte qu’un travail sérieux se fait de visu de par les chantiers de réalisation d’infrastructures d’accueil dont, selon les responsables, la réalisation de structures pédagogiques équipées tels les 1000 places pédagogiques de la nouvelle faculté des langues étrangères, telle aussi la réalisation d’une salle de sport pour les étudiants de l’institut d’éducation physique et sportive et encore la réalisation de 1000 places pédagogiques au profit des étudiants et étudiantes de la faculté des sciences naturelles et de la vie, de nombreuses structures réalisées dont parmi elles l’institut d’aquaculture marine de Ténès et une autre structure pédagogique en l’occurrence le centre national de recherches en énergies renouvelables qui traitera des problèmes environnementaux. On notera au passage que cet acquis est venu par l’aide du ministre de l’enseignement supérieur et des recherches scientifiques et aussi par les autorités locales à leur tête le wali de Chlef et son suivi permanent des projets de la première pierre jusqu’à sa livraison.

À propos B.REDHA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*