Accueil » Chronique » Nouria Benghabrit au Forum d’El Moudjahid: «Arrêtez de saper le moral des élèves»!

Nouria Benghabrit au Forum d’El Moudjahid: «Arrêtez de saper le moral des élèves»!

Certains médias, et en dépit de l’effort gigantesque enregistré dans son département, se sont entêtés à ne faire véhiculer que le côté négatif du secteur de l’éducation pour verser dans l’alarmisme mais surtout dans leur logique destructrice par saper, par cette manière de faire, le moral des élèves algériens et leurs familles, n’a cessé de marteler la ministre de l’Education lors de son passage, hier, au Forum du quotidien El Moudjahid. Pour elle, ces médias ont parasité des images négatives qui ont circulé de manière massive pour nuire à l’école. En effet, elle a fustigé toute cette cabale orchestrée contre le portefeuille qu’elle dirige en dépit de la forte contestation syndicale qui s’est opposée à elle depuis le début. Nouria Benghabrit persiste et signe dans les perspectives et évaluation de cette année scolaire et celle de 2018 et 2019 que les dés sont jetés pour renforcer les rangs du secteur par le recours au confort de 45.000 nouveaux employés dans le secteur de l’éducation pour pallier aux insuffisances signalées partout à travers le territoire national entre autre la surcharge, la permanence et la déperdition scolaire. Cependant et plus explicite, elle indique que le taux de natalité en Algérie n’est pas éducatif et partant, ne peut justifier la surcharge dans les bancs des établissements scolaires. Les 27.000 établissements scolaires seront désormais classifiés, annonce-t-elle au cours de son intervention. A propos de ce volet, elle met les pendules à l’heure pour signifier à ses détracteurs qu’il s’agit incontestablement de la prise en ligne de compte de la carte éducative car grosso modo, il s’agit purement et simplement d’un usage abusif du concept de déperdition pour mieux illustrer ses vérités. Toutefois et désormais, aucune exclusion des élèves avant l’âge de 16 ans ne sera tolérée, dit-elle devant les journalistes présents au Forum du plus vieux journal. Sur sa lancée, elle rassure néanmoins que l’école qui aspire à ce qu’elle soit dorénavant une école de qualité qu’elle soit obligatoire pour tous les enfants algériens et le redoublement nuit drastiquement sur la bonne survie et accroît la surcharge. Les redoublements ont malheureusement enregistré un taux trop élevé pour cette année, affirme l’oratrice et seul le conseil des enseignants est souverain pour trancher sur le retour ou pas des recalés. Des mesures exceptionnelles ont été mises dans certaines régions comme les chalets provisoires pour pallier au dysfonctionnement et sans doute la surcharge qui constitue actuellement le nœud gordien des mécontentements familiaux. Elle plaide en faveur du dégel des marchés de gré à gré pour encourager l’investissement dans ce créneau névralgique. Cette situation exacerbée a causé un énorme tort au bon déroulement de l’année scolaire, renchérit Nouria Benghabrit. Abordant le chapitre du devenir de la commission nationale, elle clarifie la problématique par un consensus général de la part du partenaire social sur la prolongation des prérogatives de cette commission après que des divergences aient apparues sur les dispositions de 02 articles de la circulaire de 2012. Un référendum sera organisé fin de cette année avec le partenaire social pour trouver un consensus qui plaira à tous les concernés et les travailleurs sont libres de se présenter aux élections pour représenter leurs camarades. Ce référendum est obligatoire pour l’élection des représentants des travailleurs. Nouria Benghabrit interpelle les parents d’élèves à une imitation efficace pour trouver en commun accord des solutions qui persistent. Concernant la violence dans le milieu scolaire, elle renchérit à ce sujet que la DGSN est partenaire avec son département pour la révision de protocoles concernant la stratégie d’assurer la sécurité dans les différents établissements scolaires y compris pendant les examens du Baccalauréat.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*