Accueil » Régions » Formation professionnelle à Mostaganem: Le secteur s’adapte au milieu socioéconomique

Formation professionnelle à Mostaganem: Le secteur s’adapte au milieu socioéconomique

Cette année à Mostaganem, la rentrée de la formation et de l’enseignement professionnels est prévue officiellement le 23 septembre 2018. Selon les déclarations de M.Benacer Belahcène, premier responsable du secteur, cette rentrée sera marquée par l’ouverture de nouvelles filières proposant de nouvelles spécialités. Ces nouvelles formations très diversifiées viennent justement consolider l’offre, répondre aux besoins du milieu socioéconomique de la région. Selon le directeur, il s’agit d’adapter l’offre de formation aux exigences des entreprises locales surtout celles du tissu industriel. Et d’ajouter que cette opportunité vise à poursuivre la stratégie d’amélioration de la qualité de la formation et son adaptation à l’évolution économique du pays. Ceci est bien sûr le fruit résultant de la coordination et la concertation avec le milieu socioéconomique arrêté dans les conventions de partenariat, pour une meilleure adéquation des formations. Pour nous, dira-t-il, «il s’agit de mettre en pratique les réformes engagées dans les domaines de la pédagogie, de l’enrichissement de la nomenclature des spécialités, de la formation des formateurs et de l’accommodation des compétences». A Mostaganem, en 2018, la nouvelle nomenclature des branches professionnelles et des spécialités va dans la direction de la stratégie de développement du secteur économique. En effet, les offres nouvelles apportent onze nouvelles spécialités dont la maintenance industrielle, la construction mécanique, la sidérurgie et l’installation des réseaux télécom option fibre optique et systèmes numériques pour les techniciens supérieurs. La filière du traitement des eaux est la plus sollicitée cette année. Pour ce qui est des autres formations au niveau des CFPA, soit celle du certificat d’aptitude professionnelle, la filière des formations dans les services touristiques et de l’hôtellerie viennent se greffer à l’offre de formation pour faire face à un besoin spécifique dans le secteur du tourisme qui est aujourd’hui en plein essor. La prochaine rentrée réserve 4.725 places pédagogiques qui occuperont les 14 centres d’enseignement et de formation professionnelle, un institut et une annexe. Avec cela, il faut souligner que 1.900 apprentis sont inscrits au titre de cette année 2018/2019. Ceci illustre parfaitement l’attention des responsables à promouvoir ce mode de formation. Par ailleurs, les centres de la wilaya offrent une capacité de 800 places aux internes et 1.400 repas/jour en demi-pension. En effet, ce sont les postes résidentiels qui atteignent le nombre de 2.340, les cours du soir diplômant 180 postes, les cours du soir qualifiants 90. A cela, il faut ajouter les formations des catégories à besoins spécifiques, les formations qualifiantes initiales et celles des femmes au foyer qui sont au nombre total de 540 postes. A Mostaganem, ce qu’il faut retenir, c’est l’adaptation stratégique au milieu économique du secteur de l’enseignement la formation professionnelle. Cette politique serait, manifestement, d’une contribution tangible à toute la stratégie du développement de la wilaya. La formation professionnelle à Mostaganem est en pole position pour l’avenir.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*