Accueil » Économie » L’accompagnement et les opportunités des entreprises algériennes au CIC à Alger: Le plan à moyen terme de Sonatrach

L’accompagnement et les opportunités des entreprises algériennes au CIC à Alger: Le plan à moyen terme de Sonatrach

La promotion du contenu local et dispositif d’accès aux marchés de Sonatrach et son intérêt dans le champ d’application locale du champ pétrolier ont été le thème phare développé par Reda Deffous, Directeur central Marchés et logistique, dans ce séminaire organisé, hier, au CIC à Alger. Selon lui, la Sonatrach est appelée à changer son champ d’application pour relever le défi grâce à l’accompagnement des entreprises et relever les capacités des entreprises et du produit local. Il fera un tour d’horizon sur les objectifs, le développement d’une stratégie contractuelle de ce contenu local qui doit être formalisé dans l’entreprise et adossé au cadre législatif et réglementaire. Il est urgent, selon lui, de faire des formations au profit des entreprises locales pour mieux répondre aux appels d’offres de Sonatrach. Dans son intervention, hier, lors de ces journées d’information, le ministre de l’Energie a surtout mis l’accent sur le rôle stratégique de Sonatrach dans le développement économique du pays. En effet, Mustapha Guitouni reconnaît que même si cette entité qu’est la Sonatrach, a été et est toujours la locomotive de l’économie nationale, elle devra néanmoins se mettre au diapason par œuvrer davantage et en faire davantage après avoir énuméré une série de performances réalisées par la Sonatrach comme pour mieux illustrer ses performances, ses gisements et son chiffre d’affaires qui, dit-il, est moyen global annuel sur les 5 dernières années de l’ordre de 4.560 milliards de DA. A cela s’ajoute le volume d’investissement plafonnant les 10 milliards de dollars en moyenne par an, précise Mustapha Guitouni. Il en profite pour faire un autre constat plus objectif sur la maximisation du contenu local par la mise en place des voies et moyens à même de réunir les conditions critiques pour, dit-il, l’expression et le déploiement du génie local. L’intervenant rappelle devant les cadres et experts que pour participer au plan d’investissement de Sonatrach, les entreprises locales devront savoir se moderniser et se hisser au niveau des performances attendues. Il conclut par mettre en exergue le rôle de l’expertise recherchée, la rigueur attendue et notamment par les standards internationaux qu’il y a lieu d’atteindre et que, poursuit-il, les entreprises locales acquerront les pré requis pour être compétitives en matière de coût, de délai et enfin de qualité. Dans sa conférence de presse, M. O.Kaddour a surtout plaidé en faveur des opportunités pour les entreprises algériennes et leur accompagnement. Les experts et responsables ont tour à tour abordé les différents axes dont le plan à moyen terme de Sonatrach, la sous-traitance industrielle et enfin comment contribuer à maximiser le contenu local dans les projets de développement avant de procéder à cérémonie de signatures de contrats entre la Sonatrach et des entreprises.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*