Infos
Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Fin d’un système !

Pôle & Mic: Fin d’un système !

Dans les pays du monde arabe, la «main de l’étranger» ou une «manipulation étrangère ou occidentale» est souvent citée pour «étouffer» les contestations populaires. Les responsables arabes n’innovent même pas dans leurs discours puisque ces termes sont très anciens et dépassés par le temps. Ils croient toujours que nous sommes au lendemain de l’ère de libération. Ils oublient que leurs jeunes d’aujourd’hui ne savent pas beaucoup de choses de la période de libération et de la lutte pour l’indépendance, car les dirigeants se sont appropriés le combat des peuples pour se donner une légitimité et donner une légitimité à leur pouvoir. Le «printemps arabe» n’est que le résultat d’une «autocratie» et d’injustices, pour ne pas dire d’abus de pouvoir, un pouvoir qui a fermé les espaces d’expression. Plusieurs pays arabes sont sur un volcan. On le sent et le ressent dans les films et les créations artistiques arabes. Ils souffrent tous des mêmes problèmes de communication, d’abus de pouvoir, de manque de transparence et de mauvaise gestion. Le système de gouvernance chez les Arabes est dépassé et archaïque. Un système qui «bloque» les énergies et les créations. Un système qui ne donne plus d’espoir aux jeunes. Un système qui divise les sociétés. Un système qui «réprime» les oppositions. Un système qui fait dans la décision que dans l’union des peuples. Un système où tous les fils et proches de hauts responsables sont des riches alors que la majorité de la société vit dans la misère et s’appauvrit davantage. Un système qui fait fuir ses élites vers l’Occident. Un système qui ne favorise, directement ou indirectement, l’intégrisme religieux dans toutes ses formes. Un système qui a détruit l’école et l’université dans le monde arabe. La haine l’emporte sur l’amour dans les pays arabes, c’est ce qui explique la violence qui gangrène la société que ce soit chez nous ou chez nos voisins ou pays frères. Le changement est plus que nécessaire pour éviter la désintégration du monde arabe.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*