Accueil » Chronique » Point de Vue: Les prix font un «pic»

Point de Vue: Les prix font un «pic»

A quelques jours de la fête du sacrifice, les prix font un « pic ». C’est l’occasion, comme toutes les occasions qui sont passées, pour les spectateurs des marchés de gros, afin de rafler gros. Ils n’attendent que ça d’ailleurs. Le Ramadhan, les fêtes, les crises, les pénuries pour s’adonner à leur plus passionnant loisir, faire de la spéculation et en tirer les plus grands profits. Armés de leurs plus puissants esprits maléfiques et cupides, ils s’en fichent pas mal, s’il y a des gens, leurs concitoyens, leurs frères dans la foi !? …, qui sont effectivement, incapables de se permettre de la pomme de terre ou toute autre denrée nécessaire à leur survie, à des prix forts, au-delà de leur pouvoir d’achat. Voilà, où sommes-nous arrivés ! Au lieu de penser aux grandes choses, nous sommes en train de nous tirer par les cheveux, pourquoi ? Et bien pour de la pomme de terre. C’est drôle quand même, pour un peuple qui se surestime et aux rêves démesurés. Pourquoi sommes-nous arrivés-là ? Au stade de faire de la pomme de terre, un événement national. Moi, personnellement, pourquoi suis–je en train de faire cette chronique pour un événement aussi banal, comme de la pomme de terre, la hausse des prix ou une quelconque pénurie ? J’aurai aimé que cette chronique soit faite pour un événement national grandiose, concernant par exemple, le rôle de l’Algérie comme puissance régionale à imposer la stabilité politique et sécurité dans la région, les perspectives de l’économie algérienne dans un proche avenir!!..L’Algérie avec ses potentialités économiques, géographiques et démographiques, les banalités de ce genre ne devraient jamais se poser, pis encore, jamais se constituer en événement préoccupant les esprits des gens. Mais, ces futilités, aussi banales soient-elles, nous ont appris à nous regarder face à face, à notre réalité amère, loin des fanfaronnades et des discours prétentieux et creux. Un Etat d’une quarantaine de millions d’habitants avec une superficie continentale, trouverait le temps de se chamailler pour de la pomme de terre. Un Etat ayant réussi avec bravoure à vaincre le terrorisme et se trouve finalement en position « haut les mains » avec des bandes de spéculateurs sans scrupules… Comment, ça se fait-il que l’Etat algérien avec ses institutions sécuritaires et judiciaires et son arsenal juridique soit toujours dans l’incapacité de briser ces réseaux de malfaiteurs qui se font passer pour des grossistes ou des mandataires. Nous connaissons la vérité quand nous aurons accès à la partie submersible de l’iceberg. Ça ne tarderait pas à venir !
alkaderdz62@yahoo.fr

À propos B.Abdelkader

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*