Accueil » Chronique » Point de Vue: Une grande commune « déconnectée »

Point de Vue: Une grande commune « déconnectée »

Oran n’est pas uniquement une des grandes communes de la république, mais elle en est pratiquement et officiellement, la plus grande. Elle est même plus grande que quelques micro- Etats que l’on croise dans quelques points perdus de la planète. Et, comme l’envergure d’une ville ou d’une contrée se mesure généralement par ses responsables …leurs dévouements, leurs compétences… et non par ses atouts démographiques, économiques. Ce sont les responsables, quand ils sont « merveilleux » qui savent comment rendre une ville merveilleuse. Autrement dit : Des responsables vivants savent bien comment souffler la vie dans une ville fut-elle morte. Cependant, le contraire est également juste et plausible … Heureusement, que notre ville est chapeautée par des artistes, dont le seul défaut funeste serait de mépriser leurs subalternes ou leurs administrés « illettrés ». Nous étions déçus d’apprendre, non sans grand ahurissement, en ces fins du temps, qu’un travailleur illettré n’a pas le droit de réclamer sa paie et ses droits, suite au statut « d’illettré » qu’on lui a collé sur le dos … D’autre par l’on constate également stupéfait et non sans grand ahurissement, que l’administration d’une aussi grande ville de la taille d’Oran, n’a pas encore accès aux réseaux sociaux, notamment les comptes Facebook, Tweeter et un ou des Websites.. Des villages, c’est à dire des petites communes de quelques milliers d’habitants, perdues dans les vastes contrées de l’intérieur du pays sont connectés sur tous les réseaux sociaux.. Maintenant, vous pouvez grâce à ces réseaux virtuels, vous renseigner sur n’importe quelle commune. Nous aurions aimé que Mr le président de l’APC d’Oran ou un de ses adjoints trouvent le temps nécessaire de créer des comptes facebook ou tweeter, afin de l’utiliser comme moyen d’échanges et de dialogue avec l’ensemble des citoyens de la ville sur les problèmes rencontrés journellement par eux.. D’ailleurs j’ai beaucoup apprécié que Mr le ministre de l’intérieur et des collectivités locales possède un compte tweeter.. Personnellement, j’avais énormément appris par le biais de ce compte, par lequel le ministre s’est lié d’intimité avec les citoyens algériens. Il aura à apprendre beaucoup de choses, dont les rapports officiels tentent parfois d’occulter.. Pour les grands problèmes, il y a certainement de grandes solutions et les grandes solutions sont les oeuvres des grands hommes. Apparemment, il n’y a pas d’astuces de « grand-mère », pour régler les problèmes de la communauté qui s’aggravent de jour en jour. Si avec des « artistes » l’on se noie dans les ordures et la saleté. Que serions-nous donc, si nous étions gouvernés par des non artistes.. Si l’Hôtel de ville était en maque d’argent ou de moyens pour venir à bout de cette catastrophe, les autorités concernées n’ont qu’à déclarer ceci et sans détour, devant Dieu et les hommes.

alkaderdz62@yahoo.fr

À propos B.Abdelkader

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*