Accueil » Sport » Décevant pour sa première à domicile: Le Mouloudia cale d’entrée

Décevant pour sa première à domicile: Le Mouloudia cale d’entrée

Alors que ses milliers de supporters nourrissaient de grandes ambitions pour ce premier rendez-vous officiel de la saison, le Mouloudia d’Oran a calé d’entrée samedi soir dans son jardin de Zabana stadium, se contentant d’un décevant match nul à domicile face à une solide formation du Chabab Ahly de Bordj Bou-Arréridj.
Les poulains du Marocain Badou Zaki ont, d’ailleurs, été cueillis à froid avant même que la première minute ne soit complètement consommée, la faute à une balle perdue par le pourtant expérimenté Aït Ouamer tout près de la surface de réparation et qui a profité à Meftah pour surprendre Litim d’un intelligent tir croisé à ras de terre.
Encouragés par leur public qui n’a, à aucun moment, exercé de pression négative sur eux, les Rouge et Blanc n’ont, toutefois, rien montré de fameux tout au long des quarante-cinq premières minutes, opérant offensivement d’une façon brouillonne qui n’a jamais déstabilisé un CABBA qui comptait dans ses rangs des éléments d’expérience comme Chaouchi et Ziti.
Il aura fallu attendre la 59ème minute de jeu et un penalty fort généreux accordé par l’arbitre Arab suite à une faute peu évidente sur Hamza Aït Ouamer pour, enfin, voir le Mouloudia parvenir à trouver le chemin des filets de l’ex-gardien du MCA après que Rachid Nadji eut transformé victorieusement la sentence.
Cette égalisation et ce point arraché aux forceps n’occultent, cependant, nullement le manque criard d’imagination offensive du team à Badou Zaki qui devra, forcément, revoir son plan de bataille s’il aspire à rectifier le tir dès la prochaine journée et ce difficile déplacement à Béchar pour y défier une JS Saoura qui a réussi la gageure de revenir avec un précieux point de son périple à Tizi-Ouzou face à la JS Kabylie de Franck Dumas.
Pour ce faire, l’ancien sélectionneur des Lions de l’Atlas devra, certainement, songer à doter son onze de plus de prérogatives offensives et ne pas le cadenasser dans un schéma aussi défensif que lors de ce prologue face au CABBA.

À propos Seïf-Eddine R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*