Accueil » Chronique » Point de Vue: Saillie spectaculaire Dépourvue de bon sens…

Point de Vue: Saillie spectaculaire Dépourvue de bon sens…

Je ne sais pas exactement, ce qui se passe avec nos hommes politiques et notre élite intellectuelle. M. le ministre de l’Enseignement Supérieur ….Bon, ça fait rien d’ajouter juste pour la forme: de la recherche scientifique. Et pourtant, c’est un prof et titulaire d’un doctorat. Son intervention avant-hier en direct pour parler de la situation de notre université algérienne avait suscité un tollé sur les réseaux sociaux … La plupart des Algériens n’était pas d’accord sur ce qu’il avait avancé. Pourtant, M. le ministre fait officiellement partie de l’élite nationale, c’est-à-dire, la matière grise du pays. Je voudrais insinuer par là, qu’il n’est pas, un de ces chefs de parti…qui arrive difficilement à dire quelque chose, qui fait plaisir et remonte le moral. L’on ne saurait en vouloir à un chef de parti démagogue, populiste dont la mission principale consiste à parloter pour ne rien dire. Mais, pour un ministre, et encore, raison de plus, un ministre de l‘Enseignement supérieur, l’on doit en principe, s’attendre à des analyses et des propos reflétant un statut intellectuel, politique et social de haut rang. Lorsqu’on évoque l’université, l’on parle du summum des « élus intellects » de la nation. Ce sont, à vrai dire, la crème de la société, pour aller plus loin encore, les phares qui guident la nation vers le bon sens et le chemin du salut. Ce n’est pas anormal que tous les Algériens se sentent déçus par les propos, d’un ministre, estimant que l’Algérie n’aurait guère besoin de s’attribuer un prix Nobel. Et s’il existe bel et bien des labos de recherche qui font tout, sauf de la recherche scientifique. Cela fait partie d’un décor national, caractérisé par le faux et l’usage du faux. En constatant, la situation déplorable du pays et la dérive certaine vers laquelle l’on est impérativement dirigés. J’avais toujours estimé que le pays est malade par son élite. Et, en avançant vers le futur, les jours et les ans qui se succèdent, me donnent raison et dissipent mes doutes vis-à-vis de mes pensées et mes pronostics que je croyais parfois «pessimistes et négatifs». Oui, effectivement, la nation est atteinte dans son élite… Une élite malheureusement irresponsable, pas du tout capable de relever les défis dont fait face la nation. C’est, en ces moments difficiles que traverse le pays, que l’on n’entend absolument jamais cette élite réagir ou au moins donner un avis ou une petite opinion sur la situation du pays… Il aura suffi que l’on constate ce qui se passe dans nos universités – déclassées mondialement- pour avoir une idée sur l’élite qui fait marcher ces établissements chargés de forger les cerveaux et illuminer les esprits.. Et… cette brève chronique ne saurait contenir et dénoncer, tout ce qui se passe dans nos universités et nos écoles supérieures.

alkaderdz62@yahoo.fr

À propos B.Abdelkader

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*