Accueil » Oran » Aïn El Turck, une ville balnéaire sans agence de transport: Et on parle de tourisme et de développement… !

Aïn El Turck, une ville balnéaire sans agence de transport: Et on parle de tourisme et de développement… !

Quand Aïn El Türck aura-elle, une agence de transport digne de son nom ? En effet, eu égard à la situation catastrophique que vit quotidiennement les adeptes des plages de la corniche oranaise, l’on se demande comment peut-on réussir à développer les autres secteurs importants de notre économie, à l’instar du tourisme, qui exigent la disponibilité d’infrastructures aux normes internationales. Désemparés, les voyageurs qui sont obligés de passer par cette soi-disant agence ne savent plus à quel saint se vouer, en particulier, lorsqu’ils sont accompagnés de leurs familles. Insécurités, manque d’hygiène, non respect des horaires et une désorganisation totale, ce sont ces manques et défaillances que remarquent ceux qui transitent par Aïn El Tûrck. Et pourtant, le site, car il ne s’agit pas d’une agence digne du nom, accueillent quotidiennement des milliers de passagers, mais à leur grand dam, rien n’a changé, et ce, depuis des années. Il faut dire que les appels incessants des résidents et touristes et même les réactions notamment de la presse écrite n’ont pas trouvé d’oreilles attentives.
Ce site qui connaît quotidiennement une vraie densité, étant donné que plus de deux cents (200) véhicules sont stationnés par jour, n’est malheureusement pas en mesure d’accueillir de manière convenable les voyageurs qui sont obligés d’aller voir ailleurs, à savoir recourir à d’autres moyens. ‘’Depuis des années, je dois toujours prendre le transport depuis cette agence et malheureusement aucun changement notable n’a été remarqué. Je dirais que cela s’est empiré. En effet, lors des heures tardives, la situation devient des plus difficiles car l’éclairage est défaillant. Ce qui dissuade pas mal de voyageurs à emprunter cette agence, ces derniers préfèrent se jeter devant les transports clandestins, au lieu de se faire agresser’’, dira un voyageur, qui rappelle, que plusieurs doléances ont été adressées à l’égard de la direction du transport.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*