Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Danger !

Pôle & Mic: Danger !

Les réseaux sociaux ont comme «conditionné» le citoyen. Avec Facebook et Youtube, les algériens sont devenus des «accros» de ces sites. Ils s’informent à partir des réseaux sociaux et réagissent à travers les réseaux sociaux. C’est aussi devenu un «défouloir» pour l’Algérien. Les Femmes sont dans la «participation» dans le débat et donnent leur avis sur des sujets sensibles et considérés comme tabous. Les réseaux sociaux ont comme tué la presse écrite et la «télévision». Ils sont devenus une source d’informations sur les événements à venir, c’est pour cela que le citoyen est obligé de se connecter pour en avoir l’information. Il faut dire que les APC et autres structures n’informent pas sur les activités tant culturelles, scientifiques ou autres, Facebook s’est substitué aux organismes de l’Etat en matière d’information. L’Etat ne sait pas communiquer. Face à la fermeture des espaces d’expression, les activistes et l’ «opposition», les réseaux sociaux sont devenus un moyen d’expression et d’alerte. Souvent, le pouvoir réagi quand l’information prend de l’ampleur dans les réseaux sociaux. C’est donc aussi un moyen de revendication, de protestation et aussi de militantisme. C’est devenu aussi un «nid» pour les intégristes de tout bord qui font dans la manipulation, de verser et semer la haine entre algériens, de se faire connaitre et aussi de «contrer» le courant moderniste. C’est là, le danger de la globalisation. Le pouvoir algérien comme l’Etat ne font rien contre ce danger qui constitue une menace tant pour l’unité du pays que sa stabilité. Les intégristes notamment les «séparatistes» et les fondamentalistes «polluent» les réseaux sociaux par la haine, la fausse information et la division. Une réforme de l’Etat et du système en matière de communication et de liberté d’expression sont plus qu’une nécessité pour faire face à l’usage «abusive» et «négative» des réseaux sociaux.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*