Accueil » Économie » Benmessaoud annonce à propos de la saison du tourisme saharien: Réduction de 50 % pour le Sud pour une semaine

Benmessaoud annonce à propos de la saison du tourisme saharien: Réduction de 50 % pour le Sud pour une semaine

Si toutefois les présents étaient optimistes quant à ce qu’ils ont qualifié de Renouveau touristique, d’autres ont par contre versé dans un état des lieux des plus déplorables pour booster le tourisme en général et celui saharien en particulier, rappelant que celui-ci était à son apogée lors des années 90 et 2000 avec une fréquentation très élevée et un flux très important de touristes étrangers.
AEK Ben Messaoud après avoir écouté tous les directeurs et notamment les responsables des offices ONT, ONAT, HTT, FNAT sans oublier les responsables locaux des agences de tourisme venus des régions du Sud telles Tamanrasset, Ghardaïa, Béchar, Ouargla, a salué toutes les initiatives et en dépit de son optimisme, il sera quand même prudent par signifier à tous les présents qu’il faut être concrets et non pas « être prêts ou pas prêts ». Des bonnes nouvelles ont été annoncées en grande pompe en cette rencontre tenue, hier, à l’hôtel El Djazair concernant la réduction de 50 % sur les nuitées d’une semaine aux régions du sud et à Tamanrasset, 50 % sur le transport aérien grâce au concours de Tassili Airline, sur le transport grâce à la collaboration de la FNAT fédération des agences de voyages, 50 % sur aussi la restauration. Toutefois et en dépit de la problématique de l’octroi de visa qui se pose tel un rempart à toute velléité de redémarrage de la machine touristique, le ministre a tenu à rassurer les intervenants que les conventions conclues avec Tassili et Air Algérie ont permis de pratiquer des prix promotionnels et les tarifs pour un meilleur accompagnement des touristes vers les régions sudistes pour booster le tourisme saharien et faire redécouvrir ses multiples facettes grâce à ses 05 Tassili et ses merveilles entre autres le Tassili N,Ajjer. Même si certains directeurs d’agence sudiste sont à l’étranger pour la vente de leur produit en prévision de la saison qui s’annonce vers le mois de septembre et octobre, ceux venus de Tamanrasset avaient convaincu de l’impératif retour des étrangers depuis Francfort et depuis Barcelone puisque la capitale d’Ahagar reste très prisée par les touristes étrangers. Le ministre rappelle qu’il faut aller doucement mais sûrement. Il est vrai, rétorque-t-il devant le scepticisme de certains, qu’il s’agit d’un départ « timide » mais l’objectif est d’atteindre l’objectif de 60. 000 touristes par aller, étape après étape, pour réussir le challenge. Cependant, point d’excuses, précise-t-il puisque l’État a mis le paquet concernant les moyens financiers et matériels pour concrétiser ce désormais Renouveau touristique. Les recommandations font état de l’impérative nécessité de former surtout les agences de tourisme qui ne jouent pas le jeu et sont moins impliquées dans ce processus de promotion de l’image de l’Algérie et sa destination. Il est important que le tourisme culturel connaisse une vraie évolution à Ghardaïa selon les responsables locaux présents où il est attendu plus de 200 pèlerins dans ces régions. Enfin, les interventions des différents acteurs du tourisme dont celle de Visa Travel venu de Ouargla, étaient axées essentiellement sur les crédits bancaires, la fiscalité, le remboursement par annoncer qu’une convention a été signée récemment avec le SIH de Hamid Melzi pour des réductions dans les différentes structures touristiques à Oran.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*