Accueil » Santé » Le laboratoire «Janssen» ouvre le débat sur le cancer du sang: SOS donneurs de sang

Le laboratoire «Janssen» ouvre le débat sur le cancer du sang: SOS donneurs de sang

Les laboratoires «Janssen» s’associent aux experts hématologues nationaux et internationaux dans la perspective d’organiser cette conférence de sensibilisation pour mettre l’accent sur la pathologie déclarée «Leucémie lymphoïde chronique» et partager avec la communauté scientifique, les dernières actualités diffusées lors de la tenue du congrès de l’association européenne d’hématologie EHA et de vulgariser auprès du grand public, selon les informations des présents dans cette salle, lors de l’ouverture de la séance du jeu des questions/réponses avec les journalistes. La leucémie, même si elle est rare avant 40 ans, prend de l’ampleur en Algérie. Pourtant, «une angine répétée chez des enfants peut être à l’origine d’une leucémie», précisent les professeurs présents, hier, à cette conférence de presse tenue à l’hôtel Sheraton d’Alger. Cette maladie tue de plus en plus chez les enfants et fait des ravages parmi les jeunes ou chez les femmes allant d’une simple anémie à la leucémie qui est le cancer du sang. Les responsables et imminents professeurs étaient unanimes, hier, lors de cette rencontre avec la presse que cette maladie qui est à en croire leurs propos une pathologie rare, atteint de façon préférentielle les personnes âgées. Toutefois, plusieurs études internationales révèlent selon leurs propos que le pic de fréquence de cette maladie se situe à l’âge de 65 ans avec une prédominance chez l’homme qui est deux fois plus exposé que la femme. Les médecins, praticiens et imminents professeurs en cancérologie et autres avertissent et tirent la sonnette d’alarme sur la propagation excessive et galopante du cancer quelles que soient ces diversifications, au sein de la société algérienne dont les estimations passent de 30.000 cas actuellement à 50.000 cas à l’horizon 2025. Un cri de désespoir est lancé par ces malades pour atténuer leurs souffrances. Néanmoins, même si les spécialistes et à leur tête les Professeurs Bouzid et Zitouni, mènent tambour battant leurs SOS, le cancer est on ne peut plus mortel et rares sont les cas dépistés à l’avance, puissent survivre. Que faire et quelle thérapie préconisée pour soulager ceux qui souffrent? Les causes de la hausse des tumeurs cancéreuses sont dues au changement du mode d’alimentation. Cela suppose qu’il faut faire un grand toilettage dans ce mode de vie par épargner ces mauvaises habitudes de nourriture nocive pour la santé et pouvant être à l’origine du cancer entre autres les graisses, les boissons, l’alcool, la cigarette… Le cancer du colon se classe en première position talonnant de près celui du sein, du rectum et de la prostate au moment où le cancer du sang se propage à pas de loup, emportant tout sur son passage. Cependant, les recherches hématologiques ne cessent de progresser raison pour laquelle, il est permis, selon les responsables du laboratoire Janssen qui est une division pharmaceutique de Johnson and Johnson, premier groupe de santé dans le monde, d’offrir des innovations thérapeutiques de rupture avec une amélioration nette de l’espérance et de la qualité de vie. Dans cette rencontre d’évaluation, les professeurs tirent la sonnette d’alarme. Le Pr Bekadjaamine, chef de service hématologie à l’EHU d’Oran, qui a abordé les formes réfractaires de la LLC, dira à ce propos que la leucémie peut ne pas être révélée et dans le cas de certains malades à des stades très avancés dans cette maladie, le dépistage serait peu utile. Les sujets âgés qui font leur pèlerinage à la Mecque doivent faire un dépistage précoce mais «les molécules pour le traitement sont rares dans le cas de maladie à un stade avancé», précise-t-il dans son intervention.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*