Accueil » Chronique (page 30)

Chronique

Point de Vue: Tourisme «d’Etat» en question!?

Dès les années soixante, l’Algérie s’est mise à adapter le secteur du tourisme, à ses choix socialistes, en prenant l’initiative d’édifier toute une infrastructure touristique, hôtels, complexes etc.., qui vont être gérés de façon bien sûr- socialiste- . Ainsi, je n’ai guère besoin de vous expliquer comment les choses marchaient. Chaque algérien en est au courant de ce qui s’y ...

Lire la suite...

Point de Vue: Les trappeurs sont-ils de retour !?

Même la faune et la flore n’ont pas été épargnées par les mains destructrices. Dire autrement: même ces trucs, se trouvant loin des préoccupations et des intérêts immédiats des gens, ont été les cibles de quelques individus de mauvaise foi. Voir les choses d’une autre perspective : Les pouvoirs publics, ont–ils fait le nécessaire, du point de vue mesures adéquates et ...

Lire la suite...

Point de Vue: Phénomène N° 01 de ce siècle

Personne ne saurait dire, où l’Ordre mondial voudrait amener les habitants de la planète, par ces grands mouvements migratoires, qui s’opèrent réellement, durant les trois dernières décennies, à partir et vers les quatre coins cardinaux du globe. N’essayez surtout pas de me convaincre, en exposant le problème du point de vue social -économique : chômage, malaise social, absence de perspectives ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: «Mini» crise?

Alors que certaines sources avaient indiqué que le FLN gèlerait son activité « temporairement » à l’alliance des présidentielles, le siège du FLN a abrité la réunion de ce groupement. Le FLN était représenté par Nadir Boulagroune, chef de cabinet, Ahmed Boumahdi, membre du comité central, et Mustapha Rahiel, membre du bureau politique. Ce qui élimine la piste selon laquelle ...

Lire la suite...

Point de Vue: Simple jeu de théâtre

Une démocratie authentique se réfère à un jeu basé essentiellement sur l’Etat de droit et la transparence politique. Tout est régi par la loi et le règlement. Le lobbying et les autres jeux «hors jeu» n’ont qu’une minime marge de manœuvre. En Algérie, d’ailleurs à l’instar des pays du pays du tiers monde, le jeu démocratique est fait autrement. L’on ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Nous et la crise !

La crise est derrière nous, disaient nos politiques du pouvoir lors des campagnes électorales avant le quatrième mandat alors que les indicateurs étaient au «rouge». Juste après la réélection de Bouteflika, l’ex-premier ministre Sellal criait haut et fort que son équipe gouvernementale maitrise la crise grâce aux orientations de Bouteflika. Très vite et avec la chute du prix de pétrole, ...

Lire la suite...

Point de Vue: Ruptures injustifiées

De toutes les relations extérieures de l’Algérie avec les Etats du monde entier, notamment les proches voisins, le Maroc en fait l‘exception. Pourtant, tout le long de la guerre de libération, les Marocains et les Algériens ont combattu avec une seule main la puissance colonialiste française. Mais, dès le début de l’indépendance et avec la regrettable guerre des sables en ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Pas de taxe sur la fortune !

La Loi de finances 2019 est passée comme une lettre à la poste à l’APN. Une loi qui ne contient pas de taxes supplémentaires pour le citoyen, cela était prévisible du fait que nous sommes à l’approche des présidentielles. Mais le plus étonnant, les députés ont encore voté contre la taxe pour la fortune. Et pourtant, cette taxe est à ...

Lire la suite...

Point de Vue: Manœuvres au FLN?

Le départ de Djamel Ould Abbés de la tête de l’ex parti unique aura certainement des répercussions sur le FLN. Au FLN, le départ de tout secrétaire général ouvre l’appétit des clans pour placer un des leurs; c’est une tradition chez le vieux parti, un changement qui ne se fera jamais dans la «douceur» d’autant que son successeur n’est pas ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Une démission qui en dit long!

Ould Abbès vient de démissionner de son poste de SG du FLN. Selon la presse, sa démission serait liée à un problème de santé. Cet alibi ne peut pas tenir la route, car même s’il était malade, on aurait désigné quelqu’un pour coordonner le temps que Ould Abbès se porte bien. C’est presque le même cas de démission de Saidani. ...

Lire la suite...