Accueil » Chronique (page 20)

Chronique

Point de Vue: FLN, RND et TAJ, le temps des purges

«Un pays sans justice, est une grande prison». G.Clemenceau Les partis ayant fait partie, pendant une vingtaine d’années du système, comme étant les suppôts du régime déchu, sont actuellement en train de faire une campagne de purges au niveau de leurs structures. Plus jamais un Ouyahia et son état-major, à la tête du RND. Idem pour les autres partis. C’est ...

Lire la suite...

Point de Vue: Les ministres de Bedoui « hués » Pourquoi ?

Des ministres de la République sont hués par les citoyens, lors de leurs sorties de travail qu’ils font, un peu partout, dans les wilayas du pays. La dernière du genre, c’était lors de la sortie dans la wilaya de Béchar, du nouveau ministre de l’Intérieur fraîchement désigné. La presse nationale, notamment les organes de presse indépendants avait publié des vidéos ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: L’homme qui a ruiné l’UGTA

Après janvier 2020, Sidi Saïd quittera l’UGTA. Il partira sur les bouts des pieds. Lui qui a fait de la puissante Centrale syndicale au temps de feu Benhamouda, une ligue pour défendre les intérêts du Patronat. L’UGTA, aujourd’hui, a beaucoup perdu de son aura et de ses assises parce qu’elle s’est éloignée et d’une manière franche de sa ligne de ...

Lire la suite...

Point de Vue: Ouyahia aurait-il la face de refaire surface?

Bien que démenti officiellement par le truchement d’un communiqué émanant de la direction du RND, une possible candidature de l’ex-premier ministre et Chef de RND, aux prochaines élections présidentielles, reste sujette à plaisanterie. Même s’il a tout le temps, fait semblant de ne rien comprendre, rien entendre ou rien voir, Ouyahia a, en revanche, tout le temps compris qu’il n’est ...

Lire la suite...

Point de Vue: Sidi Saïd Un homme, une mission

La relation affective reliant Sidi Saïd -le grand chef de la Centrale syndicale- aux travailleurs et à leur UGTA, ne cessait de se développer aux cours du quart de siècle qu’il avait passé en train de faire plus de politique que de syndicalisme.. Comme me l’avait un jour dit un ami syndicaliste, que depuis la mort de feu Abdelhak BENHAMMOUDA ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Seul le pouvoir du peuple

Huitième vendredi. La rue appartient toujours au peuple. La contestation est toujours identique, la mobilisation aussi. Bensalah est élu chef de l’Etat mais cela ne change rien à la donne. «Tous doivent partir», c’est ce que veut le peuple. Mais on n’écoute pas, on ne parle pas, on ne bouge pas. On continue comme avant comme si rien ne se ...

Lire la suite...

Point de Vue: Un discours d’apaisement ou de provocation ?

Le nouveau chef d’Etat par intérim, Mr A.Bensalah, catapulté pour la circonstance, au sommet, en vertu des dispositions de la Constitution, prévoyant la nomination pour une période éphémère de 90 jours, le temps d’élire par suffrage direct, un président légal. Le nouveau président de la transition vient de prononcer un discours comme le veulent les coutumes protocolaires. Dans son allocution, ...

Lire la suite...

Point de Vue: Ben Salah chahuté, pourquoi?

Conformément aux textes de la Constitution, c’est de facto comme de jure, que le président du Sénat qui va assurer l’intérim pendant 90 longs et pénibles jours, en attendant que le peuple élise un président de la République légal. Mais, les bougons de la rue s’opposent avec acharnement à cette procédure politico juridique. Ben Salah est une figure de proue ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Jusqu’à quand va-t-on ignorer le mécontentement des Algériens?

Bensalah, élu par les deux Chambres parlementaires pour la fonction de chef d’Etat pour 90 jours, et la rue a immédiatement riposté. Nous l’avons dit et nous le redirons encore, le pouvoir campe sur ses positions et les Algériens aussi. Deux logiques, deux attitudes, deux voies qui ne se croiseront pas, du moins pas dans l’immédiat. Si d’un côté, on ...

Lire la suite...

Point de Vue: Universités à l’ombre du Hirak!

Le Hirak avait touché à tous et à tout. Depuis le 22 février dernier, il n’y a rien à parler dans la rue et partout d’ailleurs, que de ce qui s’est passé, depuis cette date et de ce qui va, pratiquement, se passer dans les prochains jours, ou les prochains mois. Les universités, en tant que milieu particulièrement surchauffé, sont ...

Lire la suite...