Accueil » Chronique (page 2)

Chronique

Point de Vue : Les ambitions de Belhimer

En suivant bien ses propos, le ministre de la Communication, M.Belhimer, compte vraiment et sincèrement, faire une petite révolution au sein de ce secteur ayant, tout le temps, été un terrain pour «l’essayage» des politiques aux conséquences désastreuses. Je n’ai nul besoin de le démontrer, en apportant les preuves matérielles en vue d’appuyer mes propos… Les résultats sont là, que ...

Lire la suite...

Point de Vue : Coronavirus serait-il dans les parages ??

Pour pas mal de nos simples citoyens, le coronavirus (covid-19 pour l’OMS) existe bel et bien en Algérie … Après tout, c’est de la rumeur qui court à chaque coin de rue. Sur le plan officiel, rien ne transperce. Ainsi, pour les autorités de la santé publique aucun cas n’a été jusqu’à l’heure déclaré. Mêmes les algériens vivant en Chine, ...

Lire la suite...

Pôle & Mic : Avançons !

Tebboune reconnaît que le Hirak a sauvé le pays d’une dérive certaine. Le Hirak a redonné de l’espoir aux Algériens. Sans le Hirak, le pays aurait sombré sous le poids de la corruption. Aujourd’hui, tous les politiques reconnaissent l’élan du Hirak, mais des Hirakistes sont encore dans les prisons et d’autres encore poursuivis par la justice. Des Hirakistes pacifistes ont ...

Lire la suite...

Point de Vue : Prérogatives et chevauchement

La question du chevauchement des prorogatives entre les responsables, notamment locaux, a toujours été posée et exposée à plusieurs occasions… Cela se remarque clairement, dans la gestion des collectivités locales… Il n’y a pas, au fait, des lignes démarquant les prérogatives d’un wali de ceux d’un chef de daïra… Alors que ceux du P/APN -le maire- ne sont pas du ...

Lire la suite...

Pôle & Mic : L’islamisme et le Hirak!

Des partis de l’ex-Alliance brillent par leur absence malgré les quelques «sorties» du FLN et du RND, laissant croire qu’ils sont bien présents politiquement. Les islamistes tentent de s’introduire dans le sérail, en voulant «négocier» leur soutien à Tebboune. Tous les partis islamistes ont encore un pied dans l’opposition et un autre dans le pouvoir, ils ne veulent pas changer ...

Lire la suite...

Point de Vue : Les walis chez Tebboune

Les walis de la république vont se rendre, donc, à Alger, pour une réunion avec les autorités centrales. Qu’est-ce qu’ils vont se dire, d’après vous? L’on va, sûrement, booster ces walis en vue d’améliorer la qualité de services publics…rattraper les retards flagrants enregistrés dans la réalisation des projets, notamment, ceux ayant une qualité d’urgence. Des écoles, des lycées, ainsi que ...

Lire la suite...

Pôle & Mic : Financement étranger, pas une fatalité !

Le plan d’action du gouvernement est passé come une lettre à la poste à l’APN. C’était prévisible qu’il ne s’agissait que d’un «chahut » de la part des députés dont la majorité a préféré se taire et se faire oublier. Les députés n’ont plus voulu se mettre en avant comme des défenseurs du peuple sans se demander sur les moyens ...

Lire la suite...

Point de Vue : Le hirak, une année sabbatique

Pas plus de quelques jours et le hirak aura bouclé une année de son existence. Il a apporté beaucoup de bonnes choses pour le pays, dont, le principal, n’est autre que le renversement populaire d’un régime des plus morbides, depuis l’indépendance du pays…il a apporté, comme je viens de le dire pas mal de bonnes choses positives dans l’ensemble à ...

Lire la suite...

Pôle & Mic : Un simple «chahut»

Comme prévu, à l’APN, les députés allaient tenter de se racheter aux yeux du citoyen en faisant dans le «zèle» lors de la présentation de la politique générale du premier ministre. Des députés, qui n’ont rien dit durant l’ère de Bouteflika et qui ont cautionné des «dérives», tentent de sauver l’APN dont le Hirak exige sa dissolution. Les mêmes députés, ...

Lire la suite...

Point de Vue : Djerrad devant ses députés

Que va-t–il dire le nouveau Premier ministre à ses députés ? Des députés formés ou plutôt habitués, sur les anciennes mentalités et les réflexes politiques caducs d’autrefois. Donc, dépassés par les nouvelles idées, de la nouvelle République que les Algériens avaient passée, presque une année dans la rue, en aspirant à des changements réels. Pourtant, Djerrad, devant ses députés, avait ...

Lire la suite...