Accueil » Chronique

Chronique

Pôle & Mic: Sauvons notre Dinar!

Le Dinar s’écroule. Il continue sa chute. Ce qui est surprenant, c’est le silence radio des autorités et des institutions financières qui ne veulent pas en parler. Le chef du gouvernement et ses ministres n’ont jamais abordé la question de la dévaluation du Dinar et sa chute dans le marché parallèle. C’est comme si les questions de l’inflation et de ...

Lire la suite...

Point de Vue: Une grande commune « déconnectée »

Oran n’est pas uniquement une des grandes communes de la république, mais elle en est pratiquement et officiellement, la plus grande. Elle est même plus grande que quelques micro- Etats que l’on croise dans quelques points perdus de la planète. Et, comme l’envergure d’une ville ou d’une contrée se mesure généralement par ses responsables …leurs dévouements, leurs compétences… et non ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Pourquoi pas chez Nous?

La ville de Tanger a organisé la Supercoupe espagnole où les voisins ont pu valoriser leurs infrastructures sportives et hôtelières montrant qu’ils ont les moyens d’organiser la coupe du Monde de football. Tout était parfait à la grande joie des organisateurs marocains. Une bonne pub pour la ville et le Maroc. Nos voisins marocains ont pu atteindre leur objectif comme, ...

Lire la suite...

Point de Vue: La «bêtise» politique !

Comment voulez-vous que les Algériens croient en leurs dirigeants? Ce sont les dirigeants, eux-mêmes qui discréditent l’Etat, le pouvoir politique et leurs collègues. Les déclarations du Président de l’Union nationale des paysans algériens, Mohamed Alioui, vous donnent la nausée discrète de l’Etat. Il avance des «choses» qui sont vérifiables en prenant le citoyen comme un débile mental. A cet effet, ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Décrépitude

Que faut-il penser de la récente déclaration du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique à propos de la piètre position occupée par l’université algérienne dans les bas-fonds du classement mondial ? Première constatation: le ministre n’a pas du tout peur du ridicule, il déclare haut et fort que l’Algérie n’a pas besoin de prix Nobel. Rien que ...

Lire la suite...

Point de Vue: Saillie spectaculaire Dépourvue de bon sens…

Je ne sais pas exactement, ce qui se passe avec nos hommes politiques et notre élite intellectuelle. M. le ministre de l’Enseignement Supérieur ….Bon, ça fait rien d’ajouter juste pour la forme: de la recherche scientifique. Et pourtant, c’est un prof et titulaire d’un doctorat. Son intervention avant-hier en direct pour parler de la situation de notre université algérienne avait ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Histoire de mémoires

Mohamed Salah Yahyaoui vient de nous quitter. Nous ne connaissons que peu de choses sur lui bien qu’il faillit être chef d’Etat après la mort de Feu Boumedienne. Il a occupé des postes sensibles. Mis à part quelques entretiens accordés à certains journalistes, sa vie est restée une énigme. C’est aussi le cas de l’ancien boss de la Gendarmerie Nationale, ...

Lire la suite...

Point de Vue: Quand Trump parle et bien …c’est Trump qui parle!

Qui oserait dire non? Quand les USA impose leur diktat sur les nations du monde y compris les puissances occidentales. Maintenant, Trump a décidé solennellement de réduire à néant la puissance Iranienne. Trump va être applaudi et suivi par tout le monde. Une fois encore les événements en cours apportent des preuves tangibles que les USA ne sont pas un ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Le délire d’un ministre!

Le ministre Hadjar a défrayé la chronique en évoquant le prix Nobel par rapport à la qualité de l’enseignement universitaire chez nous. La question qui fâche : il affirme que nos universités n’ont pas besoin de Nobel. C’est comme dire que nous n’avons pas besoin de la Coupe d’Afrique ou la coupe du Monde pour la reconnaissance de notre football. Et ...

Lire la suite...

Point de Vue: Patates et poulets en flèche

Nous sommes à environ deux semaines de la grande fête du mouton et les prix des produits consommables de première nécessité, montés en flèche, font inquiéter les citoyens plus que les prix du mouton lui-même. A titre d’exemple, les pommes de terre, premier produit consommable sur la table des Algériens, commencent déjà depuis quelques jours à faire parler d’elles, à ...

Lire la suite...