Accueil » Archives de cet auteur: Adnan Mouri

Archives de cet auteur: Adnan Mouri

Pôle & Mic : Idir, poète si émouvant et si fraternel

Devant ce « sentiment océanique », le psychanalyste Didier Anzieu dira : «La tétée, lieu de la rencontre entre la bouche et le mamelon, est paradigme de la rencontre. Elle procure une proximité physique extrême, un contact peau contre peau : la joue contre le sein, la main du bébé posée sur le sein. Corps, le fantasme d’une peau commune ...

Lire la suite...

Pôle & Mic : Idir, Poète si émouvant et si fraternel

La raison désirante de l’archétype musical, fortifie la force dionysiaque dans l’accomplissment poétique. Devant l’élan musical qui est éminemment humain, le philosophe Nietsche nous apprend « que la vie sans musique serait une erreur ». Prime de plaisir précise que chanter réclame une éducation à « désirer soi-même », la singularité de l’agir émancipationnel, nous permet de rendre un hommage ...

Lire la suite...

Pôle & Mic : Quelle répercussion de la chute du baril?

La chute «brute» du prix du baril fait craindre le «pire», tant pour l’économie internationale que pour la nôtre. L’expiration, mardi, du contrat pour livraison en mai sur le marché à terme de New York a fait chuter le baril de pétrole de WTI à -37,63 dollars, une configuration inédite sur les marchés pétroliers. Le futur contrat de référence, celui ...

Lire la suite...

Pôle & Mic : C’est quoi la critique?

La revue culturelle, éditée par le ministère de la Culture, est «critiquée» à cause de son titre. Le titre «Inhiyazat», soit un écartement, provoque une polémique qui n’a ni queue, ni tête. A l’origine, le «titre» avait déjà édité par un Yéménite. Ceux qui accusent le ministère d’avoir volé un «titre», ne nous disent pas si la revue existe ou ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Femme, désir d’émancipation Suite et fin

Dans l’opposition saine et pathologique, on retrouve la dualité: mesure et excès normal et pathologique. En effet Georges Canguilem avait rédigé une thèse de philosophie sur un sujet médical, le médecin commençait par interroger les normes en termes biologiques. Il se demandait si les normes se déréglaient et s’il y avait possibilité de parler de pathologie. Il s’interrogeait sur le ...

Lire la suite...

Pôle & Mic : Femme, désir d’émancipation

La question de la féminité ne cesse de donner libre cours aux épanchements romanesques. Son intensité mesure plutôt l’effet sur la condition du « parlêtre » qui nous instruit sur le rapport homme/femme. De ce fait, on saurait caractériser l’épineuse question de savoir ce qui mérite d’être appelé réalité sociale où l’émancipation parait une négation entrouverte qui se métamorphose au ...

Lire la suite...

Pôle & Mic : Délice, délire de l’idéalisation du Hirak

La dimension créatrice théorique aura la tâche d’analyser l’énigme de la subjectivité. De ce fait, les objections émises à l’encontre des analyses sociologiques sur le Hirak reposent, à notre sens, sur une double pathologie qui enregistre le reflet de l’imaginaire leurrant. Comme on évoque la question de la socialisation de la révolte pour les adeptes de l’affect, l’idée de faire ...

Lire la suite...

Pôle & Mic : Le Clair-obscur d’une jouissance

Selma se racla la gorge et essaya de démonter l’atmosphère sournoise de la discussion en évoquant le muezzin de l’anti freudisme primaire qui se disait freudo marxiste avant la publication du livre noir de la psychanalyse. Chère amie, il faut que tu saches que le tourbillon du fanatisme de marché flagelle l’esprit, une série de questions déchire le ciel de ...

Lire la suite...

Pôle & Mic : Le Clair-obscur d’une jouissance

Selma ne voulait pas jouer l’hypocrite et n’épargnait pas son compagnon des sempiternels marmonnements d’obéissance que sa mère veut imposer. Selma était lucide et dira tout de Go à Amine, je ne souhaite pas fermer les paupières qui tournent au supplice, il faut que tu saches que j’ai cette rage de ne pas me soumettre à l’arrogance des mères qui ...

Lire la suite...

Pôle & Mic : Le Clair-obscur d’une jouissance

Amine respirait la fraîcheur du matin. Dans la plus grande beauté de cette journée magnifique, l’albâtre offrait une intense lueur où le ciel bleuté faisait apparaître des jarres d’eau fraîche. A travers le frémissement du feuillage, la sonnette résonna dans l’oreille comme un verbe mélodieux mettant en avant l’air rafraîchissant et poétique. La rencontre avec Selma était emplie de force ...

Lire la suite...