Accueil » Archives de cet auteur: Mostefa Bencherif

Archives de cet auteur: Mostefa Bencherif

Plus belle la vie: Rêve d’Archimède

Il y a les rêveurs, les petits et les grands. Il y a les petits qui ont beaucoup d’argent et les grands qui ont un peu d’argent. Plus on s’enrichit, moins on rêve et plus on rêve, moins on s’enrichit. Le rêve est un liquide dans lequel le solide « réalité » en immersion, reçoit une pression de haut en bas. C’est ...

Lire la suite...

Plus belle la vie: Le peuple élu

Depuis le début, ils vivent comme s’il y avait la mer Rouge qui allait être traversée par des chars. Amphibies. Sans Abraham. Seul un peuple élu attend à New York pour filmer l’événement. Ils ont du pognon, ils connaissent toutes les avenues de New York et les rues du Caire. Ils y ont pignon sur rue. Ils connaissent la profondeur ...

Lire la suite...

Plus belle la vie: Né-sens

Je veux céder à l’amour, les vieux murs lézardés par la monotonie laissent suinter un désir impatient…Je veux être noyé, quand tous les remparts céderont, sous les trombes de tendresse qui déferleront… Je veux être dépossession, dépouillement renaissance, je veux être toi. Je veux être sans substance, je veux être azuréen, je veux être parfum, je veux être liberté. Je ...

Lire la suite...

Plus belle la vie: Recettes pour devenir riche

Pour devenir riche, il faut trébucher dans le jardin en friche de notre vieille maison sur une jarre médiévale pleine de pièces d’or anciennes ou tomber sur une cruche pleine de bons de commande dans le bureau d’un fonctionnaire véreux ou encore tomber du 16ème étage d’un bâtiment construit par la grâce d’un de ces bons de commande sur un ...

Lire la suite...

Plus belle la vie: Fiançailles

Je suis venu demander ta main; tu sais, ta main, celle qui écrit, celle qui peint, celle qui joue le piano, celle qui n’est jamais saturée de caresses, de tendresse, tu sais, ta main qui me parle, quand tu es muette, qui sait projeter les ombres chinoises, qui soudain devient vivante comme un animal étrangement, contorsionniste, cette main sur laquelle se ...

Lire la suite...

Plus belle la vie: La conquête du livre

Notre unique obsession, c’est la conquête du livre. Evidemment on ne le sait pas. On n’est pas encore à la conquête de la lune, mais celle du livre est plus difficile, parce qu’on n’a pas besoin d’une rampe à lancement, on a besoin de rêves, l’espace où ils pourront prendre vie est plutôt intérieur, mais un intérieur fabriqué de l’extérieur, de ce souffle collectif, de cet apprentissage ...

Lire la suite...

Plus belle la vie: Mensonges politiques et vérités romanesques

En politique après la vérité véhiculée par un pouvoir sur des pratiques peu orthodoxes qui ont entachées son exercice, il y a forcément, derrière, ces discours autocritiques, révélateurs forcément d’un dysfonctionnement au sein du sérail non par souci de transparence mais parce qu’on a peur de la goutte qui fait déborder le vase, une réaction, des coups d’éclat, un désir ...

Lire la suite...

Plus belle la vie: Les Palestiniens*

Déjà dans tous les pays arabes, la situation sécuritaire est précaire: la répression policière existe pour pallier à une relation non normalisée par la démocratie, entre société et pouvoir. La situation qui prévaut en Palestine, n’est pas du domaine de l’imprévisible, ni de l’inattendue, cela entre dans un programme qui marche inexorablement vers la colonisation de toute la Palestine par ...

Lire la suite...

Plus belle la vie: Visages

Quand on se ressemble, il y a un peu de poésie qu’on retrouve dans les mains qui ont porté un poème écrit avec finesse sur les traits de la main comme un destin. Des mains qui portent un relief et une peau comme une mémoire du temps passé, des livres compulsés, des caresses données, des douleurs reçues, des gestes, des ...

Lire la suite...

Plus belle la vie: Transgressions

La tête d’un homme, le seul lieu où le trafic routier est si intense que rien dans la réalité ne l’égale, il a des plaques de sens interdits partout, et tout le temps interdictions enfreintes: l’homme ne vit que de transgressions car la discipline, l’obéissance la plus aveugle, sont les pires des transgressions: la nature ne nous a pas crées ...

Lire la suite...