Accueil » Archives de cet auteur: B. Nadir

Archives de cet auteur: B. Nadir

Pôle & Mic: En attendant la réponse !

Ce vendredi, les manifestants se sont clairement prononcés contre la tenue des élections en juillet. Les slogans ont, dans leur grande majorité, ciblé Gaïd Salah en le rendant indirectement « responsable » du blocage politique. Malgré les arrestations à Alger, les manifestants n’ont pas été découragés ni par de telles arrestations, ni par la chaleur ou encore moins par l’effet ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: De scandale en scandale

Après le scandale des «cadenas» du Parlement, le FLN a encore récidivé. Des députés s’activent à «limoger» Bouchareb de son poste de président de l’APN. La vidéo des députés FLN dans le Parlement demandant à Bouchereb de quitter l’hémicycle, a fait le buzz sur les réseaux sociaux et a été fortement critiquée et commentée. Le FLN est devenu la «risée» ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Une semaine tumultueuse!

Après les dérives du mardi où des étudiants ont été arrêtés et dispersés à coup de gaz lacrymogènes, Gaïd Salah a, le mercredi, indiqué: «Je réitère mon engagement personnel sur lequel je ne reviendrai pas dans le soutien des manifestations pacifiques du peuple algérien». Une manière de rassurer les manifestants et que cette violence du mardi ne serait qu’un dérapage ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Confusion !

Gaïd Salah veut des élections présidentielles et ne veut pas d’une transition, il a été clair dans son discours du lundi. Une prise de position qui intervient après que plusieurs personnalités aient rejeté les présidentielles de juillet et demandent une transition. Le vice-ministre de la Défense a indiqué : «Ceux qui veulent maintenir le pays dans l’impasse, sont des individus ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: L’empire de la corruption!

Plusieurs sites et journaux ont rapporté que l’Office national des terres agricoles d’El Bayadh vient de retirer la concession de 58.000 hectares de terres agricoles aux deux hommes d’affaires Ali Haddad et Bilel Tahkout. Le wali d’El-Bayadh, l’ancien directeur des services agricoles, en plus de deux autres hauts fonctionnaires de l’Office national des terres agricoles seraient impliqués. Mais comment une ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Agir !

La crise est bien là et une solution politique s’impose. Taleb Ibrahimi qui a été présenté comme le « sauveur » et béni par les islamistes et certains nationalistes, s’est déclaré pour une transition politique, tout en estimant que des présidentielles en juillet risquerait d’aggraver la situation. Entre-temps, la rue gronde et un fossé se creuse davantage entre gouvernant et ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Vers le report !

Nous sommes au treizième vendredi de la contestation. La protestation reste pacifique malgré la radicalité dans les messages et du discours. Jamais la protestation n’a duré dans le temps en Algérie, une protestation politique autour d’un projet de société. Il est clair que toutes les composantes de la société civile et de la classe politique veulent et œuvrent pour un ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Le FLN dans le noir !

Le FLN veut se refaire une virginité pour tenter de passer la crise. Le nouveau secrétaire général s’est contenté de demander des excuses au peuple pour leur «mauvaise gestion». Cette semaine, il est revenu pour indiquer: «Je demande pardon au peuple une seconde fois pour tout comportement ou déclaration qui a été à l’origine de sa colère. Notre parti a ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Les mouches «électroniques»!

L’universitaire et chercheur Said Dajabelkheir vient d’être menacé de mort par un administrateur d’une page sur Facebook en allant jusqu’à donner l’adresse du domicile de l’universitaire. Ce dernier a juste exprimé ce que dit la Religion à propos d’un non jeûneur, il n’a rien inventé de sa tête. L’ancien ministre des Affaires religieuses avait dit la même chose sur ce ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Fitna sur les réseaux sociaux !

Rien ne vaut la «bonne communication» entre les individus et les groupes. Or, chez nous, aucun intérêt n’a été accordé à la communication et la liberté d’expression. Aujourd’hui avec le Hirak, la «fitna» dans la communication est là et elle se fait ressentir de plus en plus. Cette «fitna» est la conséquence de la politique durant plus de vingt ans ...

Lire la suite...