84% des marques nationales non conformes à la législation: Attention au café que vous buvez !

Elle a mis en garde deux marques de café, «les plus commercialisées», de se conformer à la réglementation sous peine d‘être citées. L’organisation qui se veut pour l’heure clémente, a également tenu à avertir que, dans trois mois, elle va répéter les analyses du café. Les producteurs récalcitrants sont, ce faisant, grandement mis devant leur responsabilité par l’APOCE qui promet ...

Lire la suite...

Après Abdou Semmar et Merouane Boudiab: Said Chitour libéré à son tour

«Mais où est la partie civile», se sont, d’emblée interrogées les robes noires à l’ouverture du procès. Et qui représente les services de sécurité, le ministère du Commerce et le représentant de Sonatrach qui s’estiment être lésés? Le concept d’espionnage n’est pas apparent mais remis en cause par les avocats de la défense après que Me Bourrayou ait lancé que ...

Lire la suite...

Point de Vue: Des blogueurs «têtes chaudes» libérés

Si ces journalistes blogueurs ont été incarcérés conformément aux lois de la République, suite à des actes condamnables commis, pourquoi les a-t-on libérés? Un condamné doit normalement purger intégralement sa peine, jusqu’à expiation …Et si ces gens n’ont rien fait de mal – mal politique bien sûr – justifiant leur incarcération et leurs embêtements pourquoi, alors les a-t-on donc incarcérés ...

Lire la suite...

Pôle & Mic: Quel statut pour la presse?

L’affaire de l’emprisonnement puis de la libération des deux journalistes de la presse électronique a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux et une forte mobilisation de l’opposition en général et des journalistes en particulier. Ils ont été remis en liberté en attendant un complément d’enquête où l’on reproche des informations à la suite de la publication de deux articles ...

Lire la suite...

Rencontre sur l’oncologie à Alger: Pour une bouée de sauvetage

Le chef de service d’hématologie à l’EHU d’Oran, Pr. Mohamed Bekadja, a affirmé lors de la clôture de cette rencontre qui s’est tenue à l’hôtel Sheraton à Alger que ce type du cancer « est différent des autres types, en raison de sa prolifération à travers tout le corps, notamment ses organes irrigués par le sang ». Le Pr. Kamel Bouzid annonce ...

Lire la suite...

Mercuriale des marchés: Les légumes dans le cercle du luxe

La crise par laquelle passe le pays et les solutions émises par les hauts responsables ne semblent pas donner les résultats escomptés, c’est ce qui est remarqué de manière quotidienne dans les marchés de la ville d’Oran. Même les halls de Haî Es Sabbah et El Yasmine n’échappent pas à la nouvelle règle étant donné que les vendeurs s’alignent sur ...

Lire la suite...

Fornaka (Mostaganem) ADWAN CHEMICAL Cie: un soutien tangible à la scolarité de la région

ADWAN Chemical Cie SPA est une société privée à capitaux saoudiens, implantée dans la zone industrielle de Fornaka, daïra de Ain Nouissy, spécialisée dans la fabrication de produits chimiques avec deux usines pour le traitement de sable et la production de farine de silicate de sodium. Aujourd’hui, la société a organisé une cérémonie pour la remise de prix à 153 ...

Lire la suite...

Le MCO accueillera l’USMA cet après-midi: Paré pour une grosse perf’ ?

Accueillant le leader du classement au stade Ahmed Zabana, aujourd’hui à partir de 17h, le Mouloudia d’Oran n’ignore aucunement la difficulté de la mission qui l’attend tout comme il mesure parfaitement les conséquences d’un éventuel succès. Pour les avoir supervisés lors du dernier match qui les a opposés à la JS Kabylie vendredi après-midi lors du super classique du football ...

Lire la suite...

Pour éviter le scénario de la Loi de Finances 2018: Louh a-t-il réellement vilipendé Ouyahia?

Beaucoup d’encre a coulé concernant le dernier discours prononcé par le Garde des sceaux à Oran où il avait apporté sa lecture sur certaines mesures prises à l’encontre des citoyens algériens, comme l’augmentation des frais des documents biométriques: passeport et carte d’identité, retenues dans la Loi de Finances 2018. Ces deux mesures ont été rejetées énergiquement par les Algériens après ...

Lire la suite...

Point de Vue: L’APC en sursis

La gestion financière des communes ne veut pas se débarrasser de son mauvais pli. La cause : les mentalités et les mauvais plis comportementaux expriment toujours une certaine répugnance vis-à-vis du changement et aller vers le meilleur. En plus de l’absence d’une bonne formation des cadres s’occupant des budgets communaux, qui laisse encore à désirer, l’on affiche une citoyenneté immature, quant ...

Lire la suite...